Connexion au forum

Connecter | Oublié ?

Mot de passe oublié

Récupérer

Inscription au forum

Confirmer

 

Bonjour de phivette

Forum jardinage > Café et présentations > Bonjour de phivette

#221 | Dimanche 27 Avril 2014 à 11:20:31

Bonjour de phivette

Bonjour forum.

J'ai suivi le lien qui conduit ici trouvé sur le forum Freegan's.

Nous habitons en appart en banlieue de Paris, que j'appel plan "A", mais nous avons une maison en Picardie: le plan "b", destinée au vacances et W-E en attendant l'effondrement de la société thermo-industrielle inévitable.

En cas de gros chaos, un retour à la terre sera salvateur, la mégapole devenant invivable, dans un contexte de pic pétrolier et des dificultés d'aprovisionnement de tout ordre, sans parlé d'un chômage qui doublerais ou triplerais très vite.

Dans ce contexte attentiste du pire, je cultive un petit potage et qq arbres fruitiers au plan "B".
Pas dans un but d'autonomie, mais pour être plus résilient si qq chose de désagréable se passe dans notre société finissante.

Un peu survivaliste, très peakiste et décroissant autant que possible, amateur d'économie, mais très critique sur à la fois Keynes et Hayek, je n'ai qu'une confiance ultra limité dans nos élites mondialisées.

Je pense humblement que nous avons passé les rendement décroissant et de les crises vons couler la globalisation.

Crise de la dettes.
Crise de ressources.
Crise environnementale.
Crise démographique.

Bien à vous.

Philippe.

Lundi 28 Avril 2014 à 14:38:42

Bonjour et bienvenue parmi nous :)

Le retour au potager personnel est à la mode en ce moment. Parfois dans un but de loisir simple, d'autres fois dans un but économique et écologique ou encore pour les trois raison :d . Mais quoi qu'il en soit, ça reste (et ça doit rester) toujours un plaisir :)

Personnellement, je vous rejoint sur la confiance limitée dans nos "élites"...

A bientôt alors :)

Lundi 28 Avril 2014 à 18:28:09

Vaste débat que tu lances là phyvette !

D'avoir un point de chute comme tu le fais me semble très prudent.

Les banques manipulent des masses d'argent considérables (au-delà du PIB de la France pour la BNP, c'est dire...) qui ne sont couvertes que beaucoup trop partiellement par leurs fonds propres. Un peu comme un français moyen avec 20.000 euros net par an qui trouverait le moyen d'investir plusieurs centaines de milliers d'euros qu'il n'a pas, si ça marche bingo, si ça marche pas, c'est la mort puisque c'était sans filet.

Or, une banque qui meurt, c'est catastrophique. Les clients sont rincés en quelques minutes puisque les banques ont le droit de spéculer avec l'argent des comptes courants, qui sont, de fait, des comptes à risques alors qu'ils ne devraient pas l'être.

De plus, comme l'investissement dans l'économie réelle, l'industrie, les PME, rapporte peu et pas tout de suite, les banques ne prêtent quasi plus et se lancent corps et âme dans la spéculation qui rapporte le double, souvent le triple. Ce qui tue évidemment nos entreprises qui ont besoin d'être appuyées par les banques pour investir, les investisseurs privés ayant une utilité certaine mais à un niveau très marginal. Une entreprise qui n'investit pas pour se moderniser et conquérir de nouveaux marchés, dans un contexte mondialisé et défrontièrisé de surcroît, c'est une entreprise qui meurt. Et elles meurent les nôtres, la moitié de notre industrie a passé l'arme à gauche en 10 ans, c'est un génocide industriel qui se déroule sous nos yeux et tout le monde s'en bat les couilles.

Alors pour survivre là-dedans, système D pour les boites. Travail au noir, des centaines de milliers de travailleurs polonais et autres amenés en France grâce à la directive Bolkestein, le nombre de stagiaires qui triple en 10 ans pour passer de 500.000 en moyenne par an à 1.500.000 etc. etc. etc. à l'arrivée, plus de 3 millions de chômeurs, 2 millions de travailleurs pauvres et très précaires.

Comme si ça ne suffisait pas, il y a l'euro. Une monnaie très forte pour une France qui a besoin d'une monnaie faible et à laquelle rien que la politique du franc fort avait déjà fait beaucoup de mal. Exporter est devenu très difficile, notre balance du commerce extérieur qui était largement excédentaire il y a douze ans au moment de l'entrée en vigueur de l'euro est aujourd'hui gravement déficitaire. CQFD mais les gens ne comprennent pas, ils ne veulent pas le retour au franc qui est pourtant, combiné à une politique industrielle, notre seule chance de salut.

L'industrie va mal donc, très mal et les banques peuvent sauter d'une minute à l'autre sans que celle-ci ne puisse couvrir ses arrières. Quand la BNP claquera, ce sera "systémique", des dizaines de milliers de boites et des millions de français sauteront avec elle. La crise de 29 aura l'air d'une journée sur la plage avec Mégan Fox dans les bras à côté d'un choc pareil.

Quand ça arrivera, la globalisation sera coulée, je te rejoins totalement. Ce sera au moins ça de positif pour l'économie, mais en attendant que ça redémarre, faudra être couvert et avoir un plan B, un potager, quelques arbres fruitiers.

Jardin Secrets: Les secrets du jardinage et forum jardinage.
Besoin d'un abri de jardin pas cher ?

La communauté
Articles récents
selon la couleur

Bonnes affaires Jardiner en février Calendrier lunaire Calendrier du potager Encyclopédie des plantes Guide des champignons

Ce site utilise des "cookies" que vous pouvez désactiver savoir plus fermer