Château de Chantilly

Hors-séries > Château de Chantilly

Château de Chantilly

Avec ses 7800 hectares, le château de Chantilly est connu pour être le plus grand domaine foncier de France. Majestueusement entouré de jardins créés par André le Nôtre (1613-1700), qui a d'ailleurs réalisé là l'oeuvre dont il était le plus fier, il est un haut lieu de l'histoire de France et du jardin à la française.

Voici un modeste résumé de son histoire qui vous donnera peut-être envie de le visiter...

Histoire du château de Chantilly

À l'origine, Chantilly était une forteresse médiévale dont le château appartenait à Guy de Senlis, bouteiller du roi Louis VI (1081-1137). Précisons que le bouteiller était le sommelier d'une famille royale, princière ou impériale ; de plus, s'il y avait des vignobles, il en était de facto l'administrateur. Il s'agissait d'une fonction prestigieuse, à tel point que le bouteiller du roi était même "grand officier de la couronne de France", c'est-à-dire qu'il attestait très souvent les chartes royales.

Le château de Chantilly est resté dans la famille de Senlis jusqu'au XIVe siècle. Pillé par les paysans lors de la Grande Jacquerie de 1358 (révoltes paysannes qui ont frappé toute la France), il fut vendu en piteux état à Pierre d'Orgemont (1315-1389) en 1386.

L'acquéreur entreprit aussitôt de le remettre en état, ce qui fut achevé par son fils en 1394. La famille d'Orgemont conserva ensuite le château de Chantilly durant plusieurs générations, jusqu'à ce que, faute d'héritier, l'arrière-petit-fils de Pierre d'Orgemont le légua à un neveu, Guillaume de Montmorency (1453-1531).

La famille de Montmorency, avec son cortège de maréchaux, amiraux, connétables et pairs, fait partie des familles les plus anciennes et prestigieuses de la noblesse française. De grands travaux furent donc entrepris pour que le château de Chantilly reflète la puissance de la famille: refonte de la forteresse, construction d'un château supplémentaire ("La Capitainerie") et d'un pavillon ("La Chaumière"), aménagement d'une terrasse somptueuse, édification de sept chapelles, nouveaux jardins... les projets se sont ainsi succédé jusqu'au XVIIe siècle.

Confisqué par le roi Louis XIII (1601-1643) dans les années 1630, le château de Chantilly devint alors le domaine des Condé, branche cadette de la maison capétienne de Bourbon. Il fut d'abord habité par le prince Louis II de Bourbon-Condé (1621-1686) dit "Le Grand Condé", lequel a beaucoup investi dans la décoration et les ornements, en confiant notamment les jardins au paysagiste André le Nôtre et en consacrant des sommes colossales à l'acquisition d'objets d'art, de meubles et de tableaux. Son fils, Henri Jules de Bourbon-Condé (1643-1709) dit "Condé Le Fol", a quant à lui dépensé sans compter pour que l'architecture du château épouse pleinement les tendances de la Renaissance. Son petit-fils, Louis IV Henri de Bourbon-Condé (1692-1740) dit "Monsieur Le Duc", s'est distingué avec un jeu de l'oie géant qui fut l'une des grandes attractions du château de 1730 à 1770, la construction des "Grandes Écuries", la création de la fameuse manufacture de porcelaine de Chantilly et l'aménagement de labyrinthes. Finalement, l'apport majeur de son arrière-petit-fils, Louis V Joseph de Bourbon-Condé (1740-1818), fut la construction du château d'Enghien destiné à recevoir les invités.


Château de Chantilly - 1793

Conséquence de la révolution, le domaine fut saisi en 1792. Après avoir été envahi et pillé par des troupes de la garde nationale, une partie fut vendue sous forme de lots, une autre reconvertie en prison, et accessoirement, laissés à l'abandon, les jardins ont dépéri. En 1799, le château de Chantilly fut démantelé afin de revendre les matériaux de construction, ne furent épargnées que les Grandes Écuries de Monsieur Le Duc et La Capitainerie des Montmorency.

En 1814, Louis V Joseph de Bourbon-Condé parvint à récupérer et à sauver de la ruine ce qui restait du domaine, ainsi qu'à racheter quelques-uns des lots. L'homme étant alors un vieillard au soir de sa vie, il ne put cependant faire davantage. Son fils, Louis VI Henri de Bourbon-Condé (1756-1830), ne fit que des aménagements secondaires, à l'exception du jardin anglais qui est encore aujourd'hui un atout des lieux. À sa mort, n'ayant pas d'héritier, c'est son petit-neveu Henri d'Orléans (1822-1897) qui hérita du domaine. Plus volontaire que son grand-oncle, Henri d'Orléans fit reconstruire totalement le château de Chantilly sur ses anciennes fondations, reconstruction qui se basaient sur les plans de l'architecte Honoré Daumet (1826-1911). Les jardins furent en partie restaurés. Ce fut la naissance du château de Chantilly que nous connaissons aujourd'hui.

Jardins du château de Chantilly

Actuellement, le château de Chantilly est entouré de plusieurs jardins, notamment le principal qui est celui d'André le Nôtre, le Petit Parc, le jardin anglo-chinois et le jardin anglais.

Jardin d'André le Nôtre


Jardin d'André le Nôtre du château de Chantilly

C'est à la demande du Grand Condé qu'André le Nôtre a travaillé sur le parc du château de Chantilly, il y a réalisé l'une de ses trois oeuvres majeures, les deux autres étant Vaux-le-Vicomte et bien sûr Versailles. Tel que précisé en introduction, Chantilly était sa plus grande fierté.

Comme le montre la durée des chantiers, Versailles et Chantilly étaient deux ambitions équivalentes: 1662-1684 pour le château de Chantilly, 1662-1687 pour le château de Versailles.

André le Nôtre a structuré son jardin en deux axes perpendiculaires, l'un dans l'axe de la terrasse des Montmorency, l'autre dans celui du "Grand Canal" qu'il a créé en canalisant La Nonette (rivière adjacente), le tout reposant sur des parterres à la française de forme trapézoïdale (aujourd'hui rectangulaire) agrémentés de bassins.

Des jardins à thème ont également été aménagés autour, ils ont cependant été détruits lors du saccage et du démantèlement du château de Chantilly par les révolutionnaires.

Petit Parc


Le Petit Parc du château de Chantilly

Aménagé à l'origine par André le Nôtre, le Petit Parc fait office de transition entre la forêt et le parc.

Jardin anglo-chinois


Le jardin anglo-chinois du château de Chantilly

Créé dans les années 1770, le jardin anglo-chinois du château de Chantilly entourait à l'origine un hameau qu'avait fait construire Louis V Joseph de Bourbon-Condé.

Jardin anglais


Le jardin anglais du château de Chantilly

Imaginé dans les années 1810 par Louis VI Henri de Bourbon-Condé, le jardin anglais était à l'origine un jardin purement utilitaire, sa fonction était de masquer une route construite par les révolutionnaires qui coupait le domaine en deux. Il devint finalement l'un des attraits du domaine.

Château princier, musée royal

Pour en savoir davantage sur le château de Chantilly, ses jardins, ses musées, son histoire et l'envers du décor, voici un reportage de France 3: "Chantilly: château princier, musée royal".

Par , publié sur jardin-secrets.com le 07-04-2018

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise).