jardin-secrets.com

Mineuses : dégâts et traitement

Maladies & Ravageurs > Mineuses

Les mineuses sont des larves d'insectes qui creusent des galeries sous l'épiderme des feuilles. Les attaques de ses larves sont plus ou moins graves mais sont, en tout cas, difficiles à enrayer.
Il existe plusieurs espèces de mineuses ; chacune d'entre-elles s'attaquant à une plante en particulier. Ainsi, un grand nombre de végétaux est concerné par ce ravageur.

Faisons ici un point sur les mineuses, leurs dégâts et le traitement à appliquer pour les détruire.

Végétaux préférés des mineuses

Comme nous l'avons mentionné plus haut, il existe plusieurs espèces de mineuses. Les mineuses sont monophages, c'est à dire qu'elle ne se nourrissent que d'une espèce de végétal en particulier. Ainsi, on trouve les mineuses du marronnier, les mineuses du chou, les mineuses du pommier...
En réalité, tous les végétaux peuvent être attaqués par des mineuses: arbres, arbres fruitiers, arbustes, plantes herbacées, plantes potagères... À noter tout de même que le marronnier et le houx y sont particulièrement sensibles.

Développement et dégâts des mineuses

Comme il existe plusieurs espèces de mineuses, le cycle de vie varie en fonction des espèces. Toutefois, on retrouve des points communs.
Les oeufs sont pondus et déposés sur les feuilles par des insectes adultes au printemps. Des larves naissent de ses oeufs et pénètrent à l'intérieur des feuilles. Les larves se nourrissent de la feuille en creusant des galeries sous l'épiderme de cette dernière. Du stade de larve, elles passent au stade de nymphe puis enfin au stade d'adulte. Tous ces stades se déroulent entre le printemps et l'automne. Au moment de la chute des feuilles et donc, lorsque les températures baissent, les adultes se mettent à l'abri jusqu'au printemps suivant.

Le premier symptôme d'une attaque de mineuse prend la forme de zones boursouflées plus claires sur les feuilles. Ces galeries sont de formes et de tailles variables: en serpentin, en cercle, en étoile, en taches... Plus la larve grandit, plus ces galeries s'élargissent.
Les feuilles attaquées brunissent, sèchent puis tombent. Le végétal attaqué fabrique moins de photosynthèse et s'affaiblit. Il est rare qu'il meurt d'une attaque de mineuses, toutefois, comme il est devenu plus faible, il va être plus facilement sujet aux maladies cryptogamiques et aux autres ravageurs qui risquent de lui nuire plus fortement.
Chez les arbres fruitiers et les plantes potagères, on peut craindre une baisse, voire une annulation, de la récolte.

Lutter contre les mineuses

La première action préventive à mettre en place est de ramasser et de brûler toutes les feuilles mortes en automne. Cela évitera une future infestation au printemps suivant.
Au potager, on protégera les légumes avec un voile anti-insectes au début du printemps. Il existe également des pièges à phéromones qui capturent les adultes mâles. Cela permet de diminuer les pontes, et donc, le nombre de nouvelles larves. Désherbez régulièrement votre jardin car certaines mauvaises herbes hébergent les femelles reproductrices.

En curatif, dès que les premiers symptômes apparaissent sur une feuille, supprimez-la et brûlez-la, idem pour les jeunes plants.
En ce qui concerne les traitements, malheureusement, à ce jour, il n'existe pas de traitement biologique efficace contre les mineuses. De plus, les insecticides sont inefficaces. En cas d'infestation massive, il ne reste que les produits systémiques avec tout ce que cela implique: pollution des sols et des nappes phréatiques, destruction des insectes auxiliaires (y compris les ennemis des mineuses)... Donc, bien réfléchir avant de recourir à ce genre de produits car leur impact n'est pas anodin pour le jardin.

Produit correspondant

Par , publié sur jardin-secrets.com le 05-01-2019

Commentaires des internautes

(aucune inscription requise)

Ce site utilise des cookies