Origine et histoire du Bloody Mary

Hors-séries > Origine du Bloody Mary

Origine du Bloody Mary

Cocktail à la tomate bien connu, le Bloody Mary fut créé en 1921 à Paris par Fernand Petiot (1900-1975), employé de bar au Harry's New-York Bar (couramment appelé "Le Harry's") dans le deuxième arrondissement.

La recette du Bloody Mary est composée de Vodka, de jus de tomate, de jus de citron, de sauce Worcestershire, de sauce Tabasco, de sel au céleri et de poivre.

Fernand Petiot, l'inventeur du Bloody Mary


Fernand Petiot

Fernand Petiot l'improvise un soir, le mettant aussitôt à l'épreuve avec deux clients américains de passage en France. Ce Bloody Mary d'origine ne contient ni sel, ni citron, ni tabasco, il contient en revanche déjà de la sauce Worcestershire et un soupçon de piment de Cayenne (finalement remplacé par le Tabasco). Quelques années plus tard, désormais employé de bar aux États-Unis, Fernand Petiot adapte sa recette pour satisfaire sa clientèle américaine demandeuse d'un Bloody Mary plus relevé.

George Jessel se disait à l'origine du Bloody Mary

Il faut toutefois préciser que Fernand Petiot, de son propre aveux, s'est inspiré de George Jessel (1898-1981). L'acteur américain avait la particularité de boire du jus de tomate auquel il ajoutait de la vodka. Un bien curieux mélange qui le faisait volontiers passer pour un original dans les soirées.


"J'ai, George Jessel, inventé le Bloody Mary"

George Jessel a d'ailleurs toujours revendiqué la paternité du Bloody Mary, raison pour laquelle il fut l'ambassadeur de la marque Smirnoff, ce à quoi Fernand Petiot rétorquait que sa version n'était que du jus de tomate et de la vodka, alors que la sienne était une véritable recette.

À moins que le Bloody Mary ne fut inventé au Ritz pour Ernest Hemingway

George Jessel n'était pas le seul à porter cette revendication. En effet, le Bar Hemingway du Ritz de Paris revendique également la création du Bloody Mary. Selon l'établissement prestigieux de la place Vendôme, c'est l'un de ses anciens chefs de bar, M. Bertin, qui était à l'oeuvre. M. Bertin aurait inventé le Bloody Mary dans l'après-guerre pour Ernest Hemingway (1899-1961) qui fréquentait assidûment l'établissement, au point que Bertin et Hemingway étaient devenus bons amis.

Origine du nom "Bloody Mary"

Il y a au moins trois origines possibles, chacune liée à son créateur revendiqué.

Le soir où Fernand Petiot invente la boisson, ce sont ses deux cobayes américains qui lui inspirent le nom. Originaires de Chicago, les deux hommes lui racontent qu'ils y fréquentent un bar se nommant le "Bucket of Blood" ("Seau de sang") où travaille une serveuse surnommée "Bloody Mary" par les habitués. Séduit par ce nom sanguin et vendeur qui rappelle à merveille la couleur rouge de la tomate, Petiot le récupère pour sa création.

Avec George Jessel, le nom ne semble pas avoir d'histoire. En revanche, il a plusieurs fois changé, passant de "Red Snapper", "Tomato Pickup", "Morning Glory" à finalement Bloody Mary.

Dans le cas de M. Bertin, c'est Ernest Hemingway qui fait office d'inspirateur. Sa quatrième épouse vit alors de plus en plus mal les virées éthyliques de son mari, le suppliant chaque jour de ne plus boire. Sentant que sa "foutue Mary" ("bloody Mary") est au bord de le quitter, mais ne souhaitant pas arrêter l'alcool pour autant, Hemingway demande à Bertin de lui inventer un mélange dans lequel l'alcool serait masqué. Bertin commence avec de la Vodka, par nature peu odorante, à laquelle il ajoute du jus de tomate pour brouiller les pistes.

Il faut par ailleurs savoir qu'Ernest Hemingway, qui ne pouvait pas se contenter d'un seul bar, fréquentait aussi le Harry's...

Recette du Bloody Mary

Pour préparer un Bloody Mary, commencer par ajouter un trait de sauce Worcestershire, du Tabasco (au goût), une pincée de sel au céleri et une pincée de poivre dans un grand verre. Ajouter ensuite 1.5 cl de jus de citron, 4.5 cl de Vodka, 9 cl de jus de tomate et deux ou trois glaçons. Mélanger doucement. Pour le faire dans les règles de l'art, on peut aussi le préparer dans un coquetelier et le verser à travers la passoire. Décorer avec une branche de céleri et une rondelle de tomate. Servir !


Exemple de Bloody Mary

Par , publié sur jardin-secrets.com le 07-06-2017

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise).