Boutique en ligne
Double piège à phéromone contre la pyrale du buis - Protecta

42.90 €Afficher
Piège à phéromone contre la pyrale du buis - Protecta

28.90 €Afficher
Nématode Sf contre chenilles du verger, mouche du terreau et les taupins - Biotop

27.90 €Afficher

Faire son compost

L'abri de jardin idéal

Multiplication des végétaux

Connaître le sol de son jardin

Potager pour les nuls

Bien arroser son jardin

Faire ses purins de plantes

Installer une serre

Pyrale du buis : dégâts et traitement

Maladies & Ravageurs > Pyrale du buis

  1. Introduction
  2. Végétaux préférés de la pyrale du buis
  3. Développement et dégâts de la pyrale du buis
  4. Lutter contre la pyrale du buis

Pyrale du buis

La Pyrale du buis est un papillon nocturne inoffensif pour les plantes. Par contre, ce n'est pas le cas de sa chenille, une redoutable dévoreuse des feuilles de buis.

Originaire d'Asie, la pyrale du buis fut introduite en France accidentellement. Elle a été repérée en 2008 mais à l'époque, le nombre d'individus déjà présents sur le territoire laissent à penser qu'elle est présente depuis 2005.
Depuis 2014, la pyrale est présente dans toutes les régions françaises ou presque.
C'est un vrai fléau. Elle prolifère vite, fait des ravages terribles et n'a quasiment aucun prédateur naturel en Europe, à part la mésange bleue et le moineau domestique.

Végétaux préférés de la pyrale du buis

La pyrale du buis, comme son nom l'indique, s'attaque aux buis (Buxus).
En Chine, il semblerait qu'on la retrouve également sur le Houx à feuilles pourpres, le Fusain du Japon et le Fusain ailé. Curieusement, en Europe, elle ne s'attaque pas à ces espèces (bien que des tests aient été effectués). Il n'y a vraiment que le buis qui l'intéresse chez nous... pour l'instant.

Développement et dégâts de la pyrale du buis

Les papillons adultes et nocturnes, effectuent leurs vols entre juin et octobre. Durant cette période, les femelles pondent leurs oeufs par groupe, sur la face inférieure des feuilles. Les oeufs éclosent pour donner naissance à des chenilles qui vont se nourrir des feuilles avant de se transformer en nymphes dans un cocon. Les papillons sortiront de ce cocon deux ou trois semaines plus tard.
La dernière génération de chenille de l'année passe l'hiver dans des cocons entre le feuillage des buis infestés. Au printemps suivant, elles sortiront de leurs cocons pour ré-attaquer vos buis.

Les signes avant coureur d'une attaque de pyrale du buis s'observent par un brunissement et un dessèchement du feuillage qui finit par tomber. On observe également la présence de cocons, de toiles et de fils de soie entre le branchage. Il est également possible d'observer des oeufs au revers des feuilles et des déjections noires ou verdâtres au sol et sur le feuillage.
Enfin, vous pourrez constater des chenilles à têtes noires, vert clair strié de vert foncé, portant des verrues noires.

Lutter contre la pyrale du buis

Les attaques de pyrale du buis sont très difficiles à enrayer. Il est très important d'agir au plus vite, avant que la colonie ne soit trop nombreuse.

Il n'existe pas beaucoup de moyen préventif. Même en étant le meilleur jardinier du monde et en chouchoutant vos buis quotidiennement, vous n'êtes pas à l'abri d'une attaque de pyrale du buis.
Le seul moyen de les éviter est d'empêcher les papillons de pondre sur les feuilles. Pour cela, on peut protéger les buis avec un voile anti-insectes entre juin et septembre (période de ponte des papillons). Selon les régions, cette période peut être avancée ou reculée.

En curatif, pareil, nous n'avons pas beaucoup de solutions. Le moyen le plus efficace à l'heure actuelle reste l'insecticide biologique à base de Bacillus thuriengsis ssp kurtaki (Btk). C'est une bactérie qui, après avoir été ingérée par les chenilles, provoquera leur mort en quelques heures.
Cet insecticide est à pulvériser sur toutes les faces du feuillage. On renouvelle la pulvérisation tous les dix jours ou à chaque pluie, jusqu'à disparition complète des symptômes.

Une autre solution existe, plus économique mais moins efficace: le jet d'eau. Par beau temps, douchez vos buis atteints avec un jet d'eau puissant. Cela délogera les cocons, les toiles et les oeufs. Complétez cette douche d'un ramassage à la main des chenilles et détruisez-les. Elles ne sont pas urticantes et donc, inoffensives pour l'homme.

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise).

Bonjour, je peux confirmer que la pyrale du buis s'attaque à d'autres végétaux.
Après le buis, elle s'est attaqué au groseillier, plus de feuilles en une nuit. Après traitement, elle attaque maintenant le figuier. Que faire pour arrêter ce fléau ?Daniel | 01-06-2018 à 16:12:44 | Répondre

Bonjour,

Malheureusement, à part les méthodes décrites dans cet article, il n'existe pas encore d'autres moyens d'enrayer les attaques de pyrale du buis.Admin | 02-06-2018 à 13:08:54 | Répondre

J'ai eu chez moi (Alsace) une belle attaque de pyrales sur justement des fusains du Japon ! Beaucoup plus que sur les buis que j'ai traité au premier signe... Donc surveillez aussi vos fusains... Ils ont l'air de beaucoup apprécier les orpins pourpres !Titine | 23-05-2018 à 21:24:25 | Répondre

On a essayé pour vous
Amaryllis Waxz - Bakker
Annonceur
Arbres, arbres fruitiers et arbustes
  • Faux jasmin
  • Gattilier lucens
  • Técoma du Cap 'Hammer's rose'
Bonsaïs
  • Carmona
  • Troène de Chine
  • Arbre aux quarante écus
Cactées et plantes grasses
  • Austrocylindropuntia vestita
  • Adenium multiflorum
  • Titanopsis hugo-schlechteri
Plantes à massif
  • Amsonie ciliée
  • Mouron des champs
  • Alchémille à folioles soudées
Plantes carnivores
  • Droséra venusta
  • Droséra spatulata
  • Droséra scorpioides
Plantes vertes et fleuries
  • Allamanda à feuilles de laurier
  • Aeschynanthus pulcher
  • Acalypha pendula
Potager
  • Haricot d'Espagne
  • Chou romanesco
  • Piment Jalapeno
Rosiers
  • Rosier 'Centenaire de Lourdes'
  • Rosier 'Claude Monet'
  • Rosier 'Cécile Brünner'