Rosier 'Claude Monet' (Rosa 'Claude Monet')

Rosiers > Rosier 'Claude Monet'

Rosier 'Claude Monet'
En résumé
  • Port: buissonnant
  • Hauteur: moyenne (0,80 à 1 m)
  • Remontant: oui
  • Fleurs: doubles
  • Feuillage: caduc
  • Rusticité: très rustique (-20°C)
  • Exposition: ensoleillée
  • Floraison: printemps / été / automne
  • Couleur: rose, jaune
  • Parfum: oui

Genre: Rosa
Cultivars: 'Claude Monet'
Famille: Rosacées
Classification: Rosier moderne

Le Rosier 'Claude Monet' est un arbuste buissonnant au feuillage caduc. Il mesure 80 cm à 1 m de haut pour 60 cm de large.

Remontant, il offre des grandes fleurs doubles parfumées. La floraison apparaît à partir du mois de mai et remonte jusqu'aux premières gelées.

Très rustique, le Rosier 'Claude Monet' tolère des températures hivernales de l'ordre de -20°C.

Il préfère un sol normal et une exposition ensoleillée.

C'est un rosier vigoureux, très florifère et qui résiste bien aux maladies.

Culture, entretien et taille des Rosiers

Afin que la culture et l'entretien des rosiers n'aient plus aucun secret pour vous, Rosier 'Claude Monet' inclus, nous avons également mis en ligne un grand dossier: Tout savoir sur les Rosiers.

Dans ce dossier sur le jardinage, vous trouverez une série d'articles qui vous expliqueront dans le détail comment cultiver, entretenir, identifier, choisir et soigner les rosiers:

Par-delà le jardinage

Trois faits méconnus sur Claude Monet (1840-1926), l'un des pères de l'impressionnisme:

Il connaissait très bien Georges Truffaut (1872-1948), fondateur des jardineries du même nom. Truffaut est d'ailleurs loin d'être étranger à la passion de Monet pour le jardinage.

Georges Clemenceau (1841-1929) était parmi ses plus grands admirateurs, c'est même lui qui l'a convaincu de se faire opérer alors qu'une double cataracte le rendait aveugle. Monet refusait catégoriquement l'opération jusque-là, terrifié à l'idée qu'elle le rende aveugle pour de bon.

Si son succès fut tardif, il n'en fut pas moins considérable. Ses 80 ans furent par exemple un tel événement que le président du conseil (premier ministre) Georges Leygues (1857-1933) fit des pieds et des mains pour être invité... en vain.

Par , publié sur jardin-secrets.com le 13-01-2019

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise).