Micocoulier occidental (Celtis occidentalis)

Arbres, arbres fruitiers et arbustes > Micocoulier occidental

Micocoulier occidentalsource
En résumé
  • Port: étalé, arrondi
  • Hauteur: grande (12 à 18 m)
  • Feuillage: caduc
  • Exposition: ensoleillée ou mi-ombragée
  • Floraison: printemps
  • Couleur: jaune
  • Rusticité: très rustique
  • Difficulté: facile
  • Arbre fruitier: non

Genre: Celtis
Espèce: occidentalis
Famille: Ulmacées
Origine: Amérique du nord

Le Micocoulier occidental est un arbre au feuillage caduc et au port étalé et arrondi. D'une croissance rapide, il peut atteindre 12 à 18 mètres de haut. Les vieux sujets peuvent mesurer jusqu'à 40 mètres.

Le saviez-vous ?

Le Micocoulier occidental fut introduit en Europe vers 1636.
Les indiens d'Amérique utilisaient son écorer pour soigner l'hépatite.
C'est un arbre régulièrement utilisé pour l'ornementation.

Culture et entretien du Micocoulier occidental

La plantation s'effectue en automne ou au printemps.
Le sol de votre jardin doit être riche, profond et humide. Toutefois, le Micocoulier occidental s'adapte quasiment à tous les types de sol.
L'exposition doit être ensoleillée ou mi-ombragée.
Il n'y a aucun entretien à prévoir. Le Micocoulier occidental est très rustique et tolère des températures hivernales de l'ordre de -35°C.
Il tolère bien la pollution atmosphérique et les embruns.
Si cela vous semble nécessaire, taillez le pour dégager le tronc.

Multiplication du Micocoulier occidental

Floraison du Micocoulier occidental

La floraison apparaît au printemps. Elle se compose de petites fleurs jaunâtres, insignifiantes et sans pétales.
Les fruits sont de petites drupes globuleuses, vertes puis rouges orangées à maturité. Elles arrivent à maturité en automne et sont consommées par les oiseaux.

© krzysztof golik

© yuriy kvach

Autres espèces de Celtis présentes sur le site:

Par-delà le jardinage

Durant très longtemps, les fouets et cravaches des cavaliers étaient essentiellement fabriqués en bois de Micocoulier, notamment le Micocoulier de Provence (Celtis australis) et le Micocoulier occidental (Celtis occidentalis).

Les branches étant particulièrement souples, elles sont très faciles à travailler pour obtenir de tels accessoires. Cet usage a cependant disparu au profit des matériaux synthétiques.

Sauf dans un village d'irréductibles gaulois ! À Sorède, dans les Pyrénées-Orientales, on fabrique encore ces objets en bois de Micocoulier, pour une clientèle très soucieuse de respecter les traditions. Bien qu'on ne puisse l'affirmer avec certitude, il est fort probable qu'il s'agisse du dernier atelier au monde.

Photos Micocoulier occidental (Celtis occidentalis)

Source des images: Wikimédia

Par , publié sur jardin-secrets.com le 07-05-2015

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise)

Menu
Encyclopédie des plantes
Ce site utilise des cookies savoir plus fermer