jardin-secrets.com

Utriculaire uniflora (Utricularia uniflora)

Plantes carnivores > Utriculaire uniflora

Utriculaire uniflora© mfdes
En résumé
  • Port: érigé
  • Exposition: mi-ombragée
  • T°C: stable (18 à 30°C)
  • Sol: détrempé
  • Piège: passif
  • Difficulté: moyenne

Genre: Utricularia
Espèce: uniflora
Famille: Lentibulariacées
Origine: Australie, Tasmanie, Nouvelle-Zélande

L'Utriculaire uniflora est une plante carnivore terrestre poussant en zone humide. Son piège est constitué de petites outres, cachées dans le substrat.
Dans de bonnes conditions de culture, la floraison peut apparaître presque toute l'année. Elle se compose de belles petites fleurs mauves.

Multiplication de l'Utriculaire uniflora

Entretien de l'Utriculaire uniflora

L'arrosage doit être fréquent. La base du pot doit tremper en permanence dans de l'eau, toute l'année. Au cas où vous l'exposez à des températures inférieures à 10°C, contentez-vous de maintenir le substrat juste humide.
L'Utriculaire uniflora apprécie d'être cultivée entre 18 et 30°C toute l'année. Au delà de 30°C, la floraison s'interrompra momentanément. Elle peut également supporter un minimum de 1°C.
Elle est très tolérante au sujet du taux d'hygrométrie.
L'exposition doit être, de préférence, mi-ombragée mais elle tolère le plein soleil.
Un substrat pour plante carnivore est idéal, soit 70% de tourbe blonde et de 30% de perlite, de vermiculite ou de sable.

Ennemis de l'Utriculaire uniflora

Possible visite de pucerons lors de la floraison.

Fonctionnement du piège des Utriculaires

Les feuilles constituant le piège sont en forme d'outres et sont vides, elles se trouvent sous terre ou dans l'eau dans le cas de plantes aquatiques.
De minuscules poils entourent l'entrée de l'outre et dès qu'une proie passe près de ses poils, la trappe d'accès s'ouvre et une puissante aspiration se déclenche, entraînant les proies dans l'outre où elles sont rapidement digérées.
La rapidité d'exécution du piège est impressionnante mais malheureusement difficile à observer sans microscope.
Ce piège ne sert qu'à attraper des proies à sa taille, c'est-à-dire seulement de petits organismes.

© na

© mfdes

Autres espèces d'Utricularia présentes sur le site:

Par-delà le jardinage

Dans les années 1940, le botaniste américain Francis Ernest Lloyd (1868-1947) a mené une série d'expériences visant à comprendre le fonctionnement des pièges des plantes carnivores. À cette époque pourtant récente, peu de scientifiques les avaient réellement étudiés, aussi les travaux du botaniste suscitèrent un vif engouement.

Dans le cas des Utriculaires, il a par exemple détruit les poils du piège avec de l'iode afin de démontrer, avec succès, qu'ils ne sont pas indispensables à son activation. Francis Ernest Lloyd a également démontré que les Utriculaires sont capables de digérer des proies bien plus grosses que celles qu'elles capturent normalement, leur donnant par exemple à "manger" des têtards et des larves de moustiques qu'elles digèrent alors par étapes.

Selon Francis Ernest Lloyd, toutes plantes carnivores confondues, le piège de l'Utriculaire est d'ailleurs de loin le plus sophistiqué.

Photos de l'Utriculaire uniflora (Utricularia uniflora)

Source des images: Wikimédia

Par , publié sur jardin-secrets.com le 11-05-2017

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise)

Menu
Encyclopédie des plantes
Ce site utilise des cookies savoir plus fermer