jardin-secrets.com

Araignée rouge : dégâts et traitement

Maladies & Ravageurs > Araignée rouge

Araignée rouge© eran finkle

L'araignée rouge, contrairement à son nom, n'est pas une araignée mais un acarien minuscule. De par sa petite taille, elle est difficile à repérer. Ce sont surtout les symptômes de ses attaques qui pourront vous indiquer sa présence.

L'araignée rouge n'est pas très difficile à neutraliser. Toutefois, si l'infestation est massive, elle peut entraîner la mort du végétal attaqué en peu de temps. Il est donc important de savoir reconnaître les symptômes qui indiquent sa présence pour traiter la plante atteinte au plus vite.

Végétaux préférés de l'araignée rouge

L'araignée rouge n'est pas très difficile pour son alimentation. Elle peut s'attaquer aux plantes potagères ou à massif, aux plantes d'intérieur ou de serre ainsi qu'aux arbres et arbustes, en particulier aux conifères.

Développement et dégâts de l'araignée rouge

Les araignées rouges se développent grâce à une atmosphère chaude et sèche. De fait, leurs attaques interviennent surtout au coeur de l'été. Il leur faut un minimum de 12°C pour débuter leur développement. Plus il fait chaud, plus leur croissance est rapide. Par exemple, s'il fait 30°C, l'incubation des oeufs se fait en 4 jours contre 22 jours à 15°C.
On trouve des oeufs sur la face inférieure des feuilles. Les nymphes et les larves se rencontrent sur les feuilles et l'on trouve les adultes le long des tiges et des feuilles, accrochés à des toiles très fines.

Contrairement à son nom, l'araignée rouge n'est pas toujours rouge. Le terme « araignée rouge » regroupe plusieurs espèces d'acariens. Ils peuvent donc être rouges, bien sûr, mais aussi verts, jaunes, bruns, oranges...
Il est difficile de les voir à l'oeil nu car l'adulte mesure moins d'un millimètre.

Les araignées rouges se nourrissent en piquant les plantes et en suçant leur sève.
Lors d'une attaque, on pourra donc observer des feuilles mouchetées de points blancs ou jaunes. Ces feuilles finissent par jaunir, sécher et tomber. Il arrive aussi que la feuille attaquée deviennent entièrement grise et sèche.
Les toiles que tissent les araignées rouges sont difficiles à voir. Toutefois, en vaporisant de l'eau sur la plante, elles apparaissent plus nettement.

Lutter contre l'araignée rouge

L'araignée rouge a la particularité de détester l'humidité. Donc, en moyen préventif, il est conseillé de vaporiser régulièrement de l'eau sur le feuillage des plantes en période à risque. De même, on veillera à doucher les arbres et arbustes le soir, par temps chaud et sec, pour prévenir des attaques.

En curatif, la douche avec de l'eau claire des végétaux atteints suffit souvent à endiguer une infestation mineure d'araignées rouges. Il faudra simplement renouveler cette douche plusieurs jours de suite, jusqu'à disparition des araignées rouges.
En cas d'infestation massive, il est plutôt conseillé de vaporiser une solution de soufre mouillable. Ce dernier a des vertus acaricides.
On trouve en vente un prédateur naturel de l'araignée rouge: le Phytoseiulus persimilis, un autre acarien. Il se nourrit des oeufs, des larves et des adultes et a un appétit vorace. Toutefois, il mourra de faim une fois que toutes les araignées rouges auront disparu. Il faudra donc le réintroduire à la prochaine attaque.

Sachez que de nombreux insectes du jardin sont des prédateurs naturels de l'araignée rouge. Une utilisation excessive d'insecticides élimine donc ces prédateurs naturellement présents et accroît le risque d'attaques d'araignées rouges.

© 3d erlebnis

© charles lam

Par , publié sur jardin-secrets.com le 05-03-2016

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise)

Menu
Encyclopédie des plantes
Ce site utilise des cookies savoir plus fermer