jardin-secrets.com

Chermès : dégâts et traitement

Le chermès est un petit insecte piqueur-suceur qui ressemble à un puceron. Cet insecte minuscule s'attaque particulièrement aux conifères.
Il existe plusieurs espèces de chermès, chacune s'attaquant plus spécifiquement à une espèce de conifère. Ainsi, on peut rencontrer le chermès de l'épicéa, le chermès du pin ou encore, le chermès du mélèze.

Cet insecte occasionne rarement la mort du sujet atteint mais inflige des dégâts d'ordre esthétique.
Voyons ici comment se développe le chermès et comment lutter contre ce petit parasite.

Végétaux préférés du chermès

Comme nous l'avons mentionné plus haut, le chermès s'attaque aux conifères. De fait, il est important de repérer sa présence rapidement et d'agir, car si vos conifères sont plantés en haie, l'insecte va vite se propager à tous les sujets.

Développement et dégâts du chermès

Le chermès s'installe sur les conifères dès que les températures s'adoucissent et que le temps devient plus sec. La période la plus critique pour ses attaques se situe en fin de printemps et en début d'été.
Cet insecte se dépose sur les aiguilles, les branches et les troncs des conifères. Ils sont recouverts d'un dépôt blanchâtre qui les protège. Une fois en place, ils sucent la sève de l'arbre, ce qui entraîne le dépérissement de la partie touchée. Le chermès sécrète également un miellat poisseux qui favorise l'installation de la fumagine.

Les symptômes diffèrent selon les espèces de conifères touchées. Les sapins et les mélèzes montrent des pousses déformées et leur feuillage jaunit. Sur les épicéas, c'est l'apparition de gales qui montre la présence du chermès. Ces galles renferment les larves de l'insecte.

Lutter contre le chermès

De nos jours, les traitements existants contre le chermès sont peu utiles et même inefficaces sur les grands sujets.
Essayez de retirer à la main le maximum d'insectes et brûlez-les. Supprimez également les rameaux trop atteints (sans oublier de les brûler également). Si des galles sont présentes, supprimez-les, désinfectez la plaie et appliquez un mastic cicatrisant si besoin.

On peut également toutefois limiter la propagation du chermès grâce à de l'huile insecticide bio. Pulvérisez-la préventivement en hiver et au début du printemps. Cela fonctionne très bien sur les sujets de petite et de moyenne taille.

© whitney cranshaw & colorado state university

© s. rae

Par , publié sur jardin-secrets.com le 06-01-2018

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise)

Menu
Encyclopédie des plantes
Ce site utilise des cookiessavoir plus fermer