jardin-secrets.com

Droséra paleacea (Drosera paleacea)

Plantes carnivores > Droséra paleacea

Droséra paleacea© devohm
En résumé
  • Port: touffu
  • Exposition: très lumineuse
  • T°C: saisonnière (5 à 40°C)
  • Sol: humide
  • Piège: passif
  • Difficulté: moyenne

Genre: Drosera
Espèce: paleacea
Famille: Droséracées
Origine: Australie

Le Droséra paleacea est une petite plante carnivore qui ne dépasse guère quelques centimètres de haut. La plante produit des limbes circulaires couverts d'une sorte de glu. Des poils protecteurs, pouvant atteindre la longueur des pétioles, se développent au coeur de la rosette.
La floraison se compose de nombreuses petites fleurs blanches.

Multiplication du Droséra paleacea

Entretien du Droséra paleacea

Le substrat idéal doit être composé d'au moins 50 % de sable additionné à un mélange à parts égales de tourbe, de perlite et de vermiculite.
Durant la période de croissance (décembre à juin), maintenez le substrat humide. Arrosez parcimonieusement le reste de l'année.
Le taux d'hygrométrie doit être maintenu entre 40 et 70 %.
L'exposition doit être très lumineuse, le plein soleil est accepté.
Le Droséra paleacea préfère des températures comprises entre 18 et 40°C en été et entre 5 et 15°C en hiver.

Ennemis de culture du Droséra paleacea

Possible apparition de pucerons durant la floraison. Risques de pourriture lié à l'environnement humide.

Fonctionnement du piège des Droséras

Les feuilles du Drosera sont recouvertes de poils sensibles comportant eux-mêmes des glandes sécrétant une sorte de glu.
Les insectes sont attirés par cette glu, croyant voir de la rosée et pensant qu'ils pourront se désaltérer.
Dès le premier contact, la proie se retrouvera engluée et plus elle se débattra pour s'échapper, pire ce sera. Les poils autour d'elle vont lentement s'orienter de façon à l'enserrer et ainsi multiplier les points de contact.
La feuille va lentement s'enrouler sur la proie et cette dernière mourra d'asphyxie avant d'être digérée par la plante carnivore.

© denis barthel

© marius grathwohl

Autres espèces de Drosera présentes sur le site:

Par-delà le jardinage

On n'y pense pas forcément à prime abord, mais les plantes carnivores sont aussi utilisées comme plantes médicinales.

Matthaeus Platearius, médecin italien du XIIe siècle, utilisait par exemple les Droséras pour confectionner un remède contre la toux qu'il nommait "herba sole". Cette utilisation des Droséras se généralisa ensuite en Europe, notamment en Allemagne où ils furent utilisées durant des siècles contre la toux, les bronchites et l'asthme. De tels remèdes existent d'ailleurs toujours. On a aussi longtemps soigné l'impuissance et la tuberculose avec ces plantes.

Des études récentes ont démontré que les remèdes à base de Droséra ont en effet une réelle efficacité contre la toux, en revanche, contre l'impuissance et la tuberculose, aucune preuve scientifique n'a semble-t-il été apportée.

Photos du Droséra palacea (Drosera palacea)

Source des images: Wikimédia

Par , publié sur jardin-secrets.com le 19-05-2017

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise)

Menu
Encyclopédie des plantes
Ce site utilise des cookies savoir plus fermer