jardin-secrets.com

Fabriquer une vermicompostière

Dans l'article sur le vermicompostage, nous avons vu que cette méthode de compostage est surtout destinée aux personnes de disposant pas d'un jardin. De plus, le vermicompostage ne dégageant aucune odeur et prenant peu de place facilite un usage à l'intérieur des habitations.

Plusieurs modèles de vermicompostières sont proposées sur le marché, toutes plus esthétiques les unes que les autres. Cependant, dans un but ludique et économique, vous pouvez fabriquer vous-même votre vermicompostière.

Choisir les bacs

L'idéal est de fabriquer sa vermicompostière sur au moins deux niveaux. Il vous faudra donc au minimum deux bacs.
Vous pouvez choisir des bacs en frigolite (bacs de poissonnier) ou des bacs en plastique empilables. Le plus important est qu'ils soient opaques, que vous puissiez disposer un couvercle hermétique (également opaque) pour fermer le dernier bac du dessus et qu'ils soient plus larges que hauts.

On conseille généralement des bacs plastiques car ils ne se déforment pas avec l'humidité et sont facilement lavables.

Étapes de fabrication

La fabrication en elle même est très simple et demande peu de temps et peu de matériaux.

Le premier bac (bac n°1), placé à même le sol, servira à recueillir le « jus » de compostage (c'est l'excédant d'eau s'écoulant des matières décomposées).
Ce bas doit donc être parfaitement étanche pour éviter des fuites désagréables.
Si votre bac est en plastique, pas de souci de ce point de vue là. Par contre, si vous avez choisi un bac en frigolite, recouvrez le d'un sac poubelle pour le rendre étanche.

Le second bac (bac n°2) sera superposé sur le bac n°1. Il accueillera la litière de départ et les vers (voir article sur le vermicompostage).
Ce bac doit avoir un fond entièrement percé de petits trous de 6 à 8 mm de diamètre.

À ce stade, votre vermicompostière est prête à accueillir les vers.
Il faut attendre que le bac n°2 soit rempli de matières organiques avant de disposer un autre bac sur le dessus.
Ce bac supplémentaire (bac n°3), devra également avoir le fond percé de trous.
Lorsque les vers auront finis de digérer les déchets du bac n°2, ils migrerons naturellement vers le bac n°3 pour se nourrir.

Bien entendu, vous pouvez superposer autant de bac qu'il vous semble nécessaire. Cependant, n'oubliez jamais que le bac supérieur doit toujours être fermé par un couvercle.

Par , publié sur Jardin Secrets le 14-03-2015

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise)

Menu
Encyclopédie des plantes
Ce site utilise des cookiessavoir plus fermer