jardin-secrets.com

Micocoulier d'Afrique (Celtis africana)

En résumé
  • Port: étalé
  • Hauteur: grande (20 à 30 m)
  • Feuillage: caduc
  • Exposition: ensoleillée ou mi-ombragée
  • Floraison: printemps
  • Couleur: jaune
  • Rusticité: peu rustique (-5°C)
  • Difficulté: facile
  • Arbre fruitier: oui

Genre: Celtis
Espèce: africana
Famille: Ulmacées
Origine: Afrique du sud

Le Micocoulier d'Afrique est un arbre au port étalé et arrondi et au feuillage caduc. D'une croissance rapide, il mesure 20 à 30 m de haut.

Le saviez-vous ?

Le genre compte 70 espèces d'arbres.
Le Micocoulier d'Afrique est recherché par les amateurs de bonsaï. Ses feuilles sont consommées par les bovins et par les chèvres.
Ses fruits sont comestibles. On les utilise pour confectionner des desserts. Ils sont également appréciés des oiseaux ainsi que des petits mammifères.

Culture et entretien du Micocoulier d'Afrique

La plantation s'effectue en automne ou au printemps.
Le sol de votre jardin doit être frais, riche, bien drainé et acide, neutre ou calcaire.
L'exposition doit être ensoleillée ou mi-ombragée.
Il n'y a aucun entretien à prévoir. Le Micocoulier d'Afrique est peu rustique et tolère des températures hivernales de l'ordre de -5°C. Il supporte mal les périodes de gel prolongées et souffre des années de sécheresses successives.
Vous pouvez éventuellement effectuer une taille de mise en forme en hiver.

Multiplication du Micocoulier d'Afrique

Floraison du Micocoulier d'Afrique

La floraison apparaît au printemps. Elle se compose de petites fleurs jaunes insignifiantes sans pétales, à l'aisselle des feuilles.
Les fruits sont des petites drupes charnues comestibles jaune orangé. Ils sont appréciés de la faune.

Autres espèces de Celtis présentes sur le site:

Par-delà le jardinage

À l'origine, la fourche était un outil confectionné à partir d'une fourche de branche d'arbre, d'où son nom. Celle-ci était bien sûr travaillée, c'était même la spécialité de certaines communes, par exemple Sauve dans le Gard.

Les Cornouillers et les Micocouliers étaient les principaux pourvoyeurs pour les fabricants de fourches. Ces artisans furent longtemps prospères, notamment car ceux qui ne pouvaient s'offrir une arme digne de ce nom, épée ou fusil selon l'époque, se rabattaient sur les fourches.

La fabrication de fourches en bois est un métier qui a aujourd'hui disparu... ou presque. Il reste UN fabricant en France, Mickael Gstalder, artisan d'une trentaine d'années qui perpétue la tradition sauvaine.

Photos du Micocoulier d'Afrique (Celtis africana)

Source des images: Wikimédia

Par , publié sur jardin-secrets.com le 07-11-2017

Commentaires des internautes

(aucune inscription requise)

Ce site utilise des cookies