jardin-secrets.com

Néflier du Japon (Eriobotrya japonica)

Arbres, arbres fruitiers et arbustes > Néflier du Japon

En résumé
  • Port: élancé, étalé
  • Hauteur: grande (6 à 8 m)
  • Feuillage: persistant
  • Exposition: ensoleillée ou mi-ombragée
  • Floraison: automne
  • Couleur: blanc
  • Rusticité: moyennement rustique (-10°C)
  • Difficulté: facile
  • Arbre fruitier: oui

Genre: Eriobotrya
Espèce: japonica
Famille: Rosacées
Origine: Asie

Le Néflier du Japon est un arbuste au port érigé et étalé et au feuillage persistant. D'une croissance rapide, il mesure de 6 à 8 mètres de haut.

Le saviez-vous ?

Le genre compte une trentaine d'espèces d'arbres et d'arbustes.
Le Néflier du Japon fut introduit en Europe au XVIIIe siècle (vers 1784 en France).
Son fruit, la nèfle (ou bibasse), est comestible et riche en calcium et vitamine A. Elle se consomme bien mûre ou en jus, confiture, compote etc..
En Chine, les feuilles sont utilisées traditionnellement pour soigner les plaies et les problèmes respiratoires.

Culture et entretien du Néflier du Japon

La plantation s'effectue en automne ou au printemps, selon le climat.
Le Néflier du Japon n'a pas d'exigence quant à la nature du sol, il les tolère tous et supporte même le calcaire.
Son emplacement dans votre jardin doit être ensoleillé ou mi-ombragé, à l'abri des vents violents et froids.
Il n'y a aucun entretien à prévoir. Le Néflier du Japon est moyennement rustique et tolère des températures hivernales de l'ordre de -10°C. Attention, les gelées peuvent endommager les fleurs dès -5°C.
Si vraiment cela s'avère nécessaire pour vous, vous pouvez effectuer une taille en fin d'hiver.

Multiplication du Néflier du Japon

Floraison du Néflier du Japon

La floraison apparaît en automne. Elle se compose d'une multitude de fleurs blanches, parfumées et mellifères, réunies en panicules terminales.
Les fruits sont ovoïdes, brillants et jaune orangé à maturité (au printemps).

Autre espèce de Eriobotrya présente sur le site:

Par-delà le jardinage

Expression aujourd'hui démodée, qui doit sa survie à quelques romanciers, "des nèfles" équivaut à "que dalle".

À l'origine de cette expression, le fruit du néflier que les français ont longtemps dénigré, au point qu'une "nèfle" est devenue dans le langage populaire une chose sans valeur au XVIe siècle. L'expression existait encore au XXe siècle et la réputation de la nèfle demeurait inchangée.

Dans "Le Livre de raison" en 1925, Joseph Dubosc (1869-1946) écrivait par exemple que "La nèfle est de peu d'agrément: de saveur terne comme de chair ; molle sous la dent comme sous le doigt.". Dans sa grande mansuétude, il reconnait tout de même qu'elle "donne quelque illusion, elle apporte comme un arrière-goût des pulpes parfumées.".

Photos du Néflier du Japon (Eriobotrya japonica)

Source des images: Wikimédia

Par , publié sur jardin-secrets.com le 02-09-2015

Commentaires des internautes

(aucune inscription requise)

Ce site utilise des cookies