jardin-secrets.com

Pin maritime (Pinus pinaster)

Arbres, arbres fruitiers et arbustes > Pin maritime

Pin maritime© laurent gallet
En résumé
  • Port: élancé, étalé
  • Hauteur: grande (20 à 40 m)
  • Feuillage: persistant
  • Exposition: ensoleillée ou mi-ombragée
  • Floraison: printemps
  • Couleur: jaune
  • Rusticité: très rustique (-15°C)
  • Difficulté: facile
  • Arbre fruitier: non

Genre: Pinus
Espèce: pinaster
Famille: Pinacées
Origine: Littoral atlantique, Bassin méditerranéen

Le Pin de maritime est un conifère pyramidal puis étalé en vieillissant et au feuillage persistant. D'une croissance rapide, il mesure 20 à 40 m de haut pour 6 à 8 m de large.

Le saviez-vous ?

Le genre compte environ 120 espèces d'arbres persistants.
Le Pin maritime est régulièrement utilisé sur le littoral pour fixer le sable et stabiliser les dunes. Son bois dur est utilisé dans la construction d'ouvrages intérieurs et extérieurs. De ses aiguilles et de ses cônes verts on extrait une huile essentielle réputée pour ses propriétés antiseptiques et bactéricides, entre autre. Elle est conseillée en cas d'affections pulmonaires et d'infection urinaire.

Culture et entretien du Pin maritime

La plantation s'effectue en automne.
Le sol de votre jardin doit être de préférence acide. Il est parfaitement adapté aux sols sablonneux et salins mais ne tolère pas les sols calcaires.
L'exposition doit être ensoleillée ou mi-ombragée.
Il n'y a aucun entretien à prévoir. Le Pin maritime est très rustique et tolère des températures hivernales de l'ordre de -15°C. Il supporte très bien les embruns mais, contrairement à ce que son origine laisserait supposer, il tolère mal la sécheresse.
Arrosez-le en cas de sécheresse prolongée et de forte chaleur.

Multiplication du Pin maritime

Floraison du Pin maritime

La floraison apparaît au printemps, sur les pousses de l'année. Elle se compose de chatons mâles jaunes et de cônes femelles à l'extrémité des pousses.
Les fruits sont des cônes longs, brillants et bruns, arrivant à maturité au bout de deux ans.

source

© forest & kim starr

Autres espèces de Pinus présentes sur le site:

Par-delà le jardinage

Il y a quelques décennies, il y avait encore en France des dizaines de milliers de "gemmeurs", professionnels dont le métier consistait à récolter la résine de pin, matière première de la térébenthine. Ils parcouraient la forêt de l'aube au crépuscule et passaient leurs soirées à entretenir leurs outils, des journées de travail particulièrement éprouvantes qui ne suscitaient pas l'envie. Ils étaient payés à la barrique, selon des tarifs misérables qui dépendaient du bon vouloir des propriétaires forestiers.

Leur condition était ainsi semblable à celle des mineurs, raison pour laquelle ils eurent aussi leur grande grève. Son ampleur fut d'ailleurs relativement comparable, alors que 40.000 mineurs ont fait la grève durant 57 jours en 1884, 30.000 gemmeurs ont fait la grève durant un mois en 1937. Ils n'ont pourtant, eux, pas eu droit à leur "Germinal".

Cela dit, comme pour les mineurs, c'est seulement à partir de la fin des années 1960, alors que leur métier était en voie de disparition, qu'ils purent enfin arracher des conditions plus favorables. Vingt ans plus tard, ils n'étaient plus que quelques dizaines. Le dernier gemmeur a finalement pris sa retraite en 1990.

Photos du Pin maritime (Pinus pinaster)

Source des images: Wikimédia

Par , publié sur jardin-secrets.com le 01-05-2018

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise)

Menu
Encyclopédie des plantes
Ce site utilise des cookies savoir plus fermer