jardin-secrets.com

Alchémille molle (Alchemilla mollis)

Plantes à massif > Alchémille molle

En résumé
  • Port: touffu, étalé
  • Hauteur: moyenne (15 à 45 cm)
  • Exposition: mi-ombragée
  • Floraison: printemps / été
  • Couleur: jaune
  • Rusticité: très rustique (-30°C)
  • Difficulté: facile
  • Fleur à bouquet: oui

Genre: Alchemilla
Espèce: mollis
Famille: Rosacées
Origine: Eurasie

L'Alchémille molle est une plante vivace au port touffu et étalé et au feuillage persistant. D'une croissance moyenne, elle mesure 15 à 45 centimètres de haut.

Le saviez-vous ?

Le genre compte environ 300 espèces de plantes vivaces.
L'Alchémille molle est une plante qui pousse facilement dans peu de terre. Elle est idéale en massif, rocaille, bordure ou en potée. Elle fait un excellent couvre-sol et ses tiges florales peuvent être utilisées comme fleurs coupées.
Ses jeunes pousses sont convoitées par les limaces et escargots. Attention, elle peut devenir un peu envahissante.

Culture et entretien de l'Alchémille molle

La plantation s'effectue en fin d'hiver, début de printemps ou en automne, selon le climat. Distancez les plants de 30 à 40 centimètres en tous sens.
Le sol de votre jardin doit être ordinaire, frais et bien drainé.
L'exposition doit être de préférence mi-ombragée. L'Alchémille molle tolère également l'ombre et le plein soleil mais, dans ce dernier cas, il faudra pailler le pied et l'arroser régulièrement.
Il y a un peu d'entretien à prévoir. L'Alchémille molle est très rustique et tolère des températures hivernales de l'ordre de -30°C.
Supprimez les fleurs en fin de floraison pour limiter les semis spontanés. Rabattez la touffe après la floraison pour favoriser une belle forme touffue à la repousse.
Si votre Alchémille molle est en plein soleil, paillez le pied et arrosez en cas de sécheresse ou de forte chaleur.

Multiplication de l'Alchémille molle

Floraison de l'Alchémille molle

La floraison apparaît du printemps à l'été. Elle se compose de minuscules fleurs jaunes réunies en grappes. Ces fleurs dispersent des centaines de graines.

Autres espèces d'Alchemilla présentes sur le site:

Par-delà le jardinage

Durant les années 1970, le botaniste allemand Wilhelm Barthlott profite de l'invention du microscope électronique pour étudier la surface des plantes. Un phénomène le fascine avec le Lotus, qu'il observera aussi sur l'Ancolie, l'Alchémille molle ou encore la Capucine...

La surface des feuilles est protégée par une sorte de cire qui s'avère être hydrophobe, rendant impossible pour la feuille d'absorber l'eau ou de la retenir. Avoir des feuilles hydrophobes permet à la plante d'être autonettoyante, l'eau emportant avec elle les impuretés. Wilhelm Barthlott baptise sa découverte "Effet lotus".

Il s'agit d'une découverte importante, tant pour la science que pour l'industrie. C'est grâce à l'effet lotus que la première peinture autonettoyante voit le jour en 1999 (Lotusan). Encore un peu et on trouve des verres, des tissus et des plastiques autonettoyants. Aujourd'hui, même les lunettes le sont.

Photos de l'Alchémille molle (Alchemilla mollis)

Source des images: Wikimédia

Par , publié sur jardin-secrets.com le 15-08-2016

Commentaires des internautes

(aucune inscription requise)

Ce site utilise des cookies