Dénomination des plantes

Fiches pratiques > Dénomination des plantes

Dénomination des plantes

La dénomination des plantes peut parfois paraître compliquée mais avec quelques explications, c'est au final plus simple qu'on ne le croit.
Chaque plante possède un nom commun (ou nom vernaculaire), un nom de genre, un nom d'espèce et un nom de famille.
Savoir le nom complet de la plante que l'on possède ou que l'on cultive dans son jardin est très utile pour connaître ses besoins de culture mais aussi sa probable toxicité.

Nous espérons que cet article vous aidera à y voir plus clair.

Le nom commun

Le nom commun (ou nom vernaculaire) est le nom utilisé de façon courante. Il est traduit dans diverses langues, une même plante ne portera donc pas forcément le même nom commun dans d'autres pays.
Une plante peut posséder plusieurs noms communs et il arrive souvent que plusieurs plantes possèdent le même.
Exemple: L'Aubépine se nomme aussi « Épine blanche ». Le Tamier et la Bryone portent tous les deux un deuxième nom commun identique: « Herbe aux femmes battues ».

Le nom de genre

Le genre désigne une catégorie de plantes en particulier, contrairement au nom commun qui peut désigner plusieurs plantes de diverses catégories.
Le genre est toujours un nom à racine latine, quel que soit la langue dans laquelle on s'exprime. C'est une généralité mise en place afin de faciliter les échanges entre professionnels et scientifiques du monde entier.
Lorsque deux plantes possèdent le même nom de genre, on peut en déduire qu'elles sont cousines. Elles auront des points communs comme, par exemple, une certaine ressemblance morphologique et/ou des vertus médicinales identiques etc..

Le genre est attribué à une plante soit en hommage au botaniste qui l'a découverte ou une autre personne importante, soit en référence à une caractéristique particulière de la plante en question.
Exemples: Le Schefflera fut nommé ainsi en hommage à Jacob Christian Scheffler, botaniste allemand. Le Spatiphyllum doit son nom à la forme en spathe de ses fleurs.

Le nom d'espèce

Comme le nom de genre, c'est un nom à racine latine mais un même nom d'espèce peut être associé à plusieurs genres.
C'est l'association du nom de genre avec le nom d'espèce qui rend la plante unique et impossible à confondre avec une autre. C'est le même principe qu'avec nos prénoms accompagnés de nos noms de famille.

Le nom d'espèce est un adjectif, toujours attribué selon une particularité de la plante. Cela peut provenir de son origine, son port, la forme de ses fleurs ou feuilles, sa couleur etc.
Exemple: L'Arum: Genre: Zantedeschia espèce: aethiopica car il est originaire d'Éthiopie.

Dans le cas de plantes hybrides (issues de croisement entre diverses espèces), l'espèce sera tout simplement nommée « hybride », « x hybride » ou « X » (le x étant une sorte d'abréviation pour hybride).

Le nom de famille

Le nom de famille n'est pas souvent utilisé. C'est un nom, lui aussi à racine latine, qui regroupe l'ensemble des plantes ayant plusieurs signes particuliers en commun.
Par exemple, toutes les plantes de la famille des Lamiacées possèdent une tige carrée et des feuilles opposées (d'autres critères entrent en compte, bien entendu).
Les noms de famille se terminent toujours par « -acées » en français et « -aceae » en latin, il n'est donc pas impossible que vous retrouviez une même famille portant une terminaison différente.
Exemple: Rosacées / Rosaceae

La base des noms de famille provient du genre le plus représentatif de ladite famille (ou du moins, du genre comptant le plus grand nombre d'espèces).
Exemples: Bégoniacées = Bégonia, Astéracées = Aster, Rosacées = Rose...

Particularités

Il arrive parfois que se glisse, juste après le nom d'espèce, un nom de cultivar.
Le nom de cultivar est un nom de variété qui précise la couleur ou la forme d'une plante. Cette variété est obtenue en culture, par sélection voir par greffe pour certaines.
Le cultivar est généralement un mot anglais qui désigne la couleur, le port ou autre. Il arrive parfois que certains cultivars deviennent des marques déposées, vous pourrez donc voir parfois un petit « ® » à côté d'un nom de cultivar.
Exemple: Lobelia erinus 'crystal palace'.

Quelques règles

  • Si l'on veut nommer entièrement une plante, on commence par le nom commun, le genre, l'espèce (le cultivar si existant) et la famille.
  • Le nom commun, le genre et la famille prennent toujours une majuscule. L'espèce est écrite en minuscule et de préférence en italique.
  • Le cultivar, lui aussi écrit en minuscule, est toujours entouré de guillemets simples.


Ce qui nous donne ceci en pratique:
Lobélia (nom commun), Lobelia (genre) erinus (espèce) 'crystal palace' (cultivar) Campanulacées (famille).

Par , publié sur jardin-secrets.com le 09-01-2014

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise).