Boutique en ligne
Mûrier platane

129.90 €Afficher
Mûrier platane 'Fruitless'

59.90 €Afficher
Mûrier platane

149.90 €Afficher

Faire son compost

L'abri de jardin idéal

Multiplication des végétaux

Connaître le sol de son jardin

Potager pour les nuls

Bien arroser son jardin

Faire ses purins de plantes

Installer une serre

Mûrier platane (Morus kagayamae)

Arbres, arbres fruitiers et arbustes > Mûrier platane

  1. Introduction
  2. Le saviez-vous ?
  3. Culture et entretien du Mûrier platane
  4. Multiplication du Mûrier platane
  5. Floraison du Mûrier platane

Mûrier platane

Infos jardinage

  • Port: étalé, arrondi
  • Hauteur: grande (6 à 8 m)
  • Feuillage: caduc
  • Exposition: ensoleillée ou mi-ombragée
  • Floraison: printemps
  • Couleur: vert
  • Rusticité: très rustique (-15°C)
  • Difficulté: facile
  • Arbre fruitier: oui

Genre: Morus
Espèce: kagayamae
Famille: Moracées
Origine: Asie

Le Mûrier platane est un arbre au port étalé, dense et arrondi et au feuillage caduc. D'une croissance rapide, il mesure 6 à 7 mètres de haut pour un étalement supérieur.

Le saviez-vous ?

Le genre compte une dizaine d'espèces d'arbres et d'arbustes.
Le Mûrier platane fut introduit en Europe vers 1918.
Il existe deux variétés de cette espèce qui ne donnent pas de fruits. On les trouvent sous les noms de Morus kagayamae 'sterile' et Morus platanifolia 'Fruit less'.
Ses fruits, les mûres, son comestibles, juteuses et sucrées. Toutefois, elles peuvent être salissantes pour les dallages et les terrasses (et pour les vêtements).

Culture et entretien du Mûrier platane

La plantation s'effectue en automne ou au printemps, selon le climat, en dehors des périodes de gel.
Le sol de votre jardin doit surtout être bien drainé.
L'exposition doit être ensoleillée ou mi-ombragée.
Il n'y a aucun entretien à prévoir. Le Mûrier platane est très rustique et tolère des températures hivernales de l'ordre de -15°C. Il supporte très bien les embruns et, une fois bien installé, la sécheresse.
Aucune taille n'est nécessaire mais sachez qu'il tolère très bien les tailles sévères.

Multiplication du Mûrier platane

Floraison du Mûrier platane

La floraison apparaît au printemps. Elle se compose de chatons verdâtres.
Les mûres apparaissent ensuite. Ce sont des petites drupes rouges puis noires à maturité (fin d'été). Elles attirent les insectes butineurs et sont très convoitées par les oiseaux.

Autres espèces de Morus présentes sur le site:

Photos du Mûrier platane (Morus kagayamae)

Photo 1

Source des images: Wikimédia

Par-delà le jardinage

"Et mon cul, tu l'as pas vu, et pourtant il existe !". Cette phrase est de Félix Kir (1876-1968), à la fois prêtre et député de la Côte-d'Or sous les IVe et Ve Républiques. Alors qu'un député communiste moquait sa foi sur les bancs de l'Assemblée Nationale, au motif qu'il est idiot de croire sans voir, Kir lui opposa cet argument.

Félix Kir a présidé la première séance de la Ve République et fut le dernier à porter la soutane à l'Assemblée Nationale. Mais il était surtout un véritable "personnage", dont la truculence et le sens brutal de la formule ont marqué l'après-guerre. Il fut également maire de Dijon, ce qui lui donna l'occasion de baptiser l'apéritif servi par la mairie les jours de réception, un vin blanc aromatisé à la crème de cassis... le kir ! J'oubliais, il était d'une modestie à couper le souffle.

Il faut bien admettre que ce nom s'est très vite répandu, regroupant autour de lui toutes les variantes qu'on connait peu ou mal. Le Kir royal n'est par exemple pas à base de champagne mais de crémant, le champagne étant pour le Kir impérial, où la crème de cassis est remplacée par de la crème de mûres. Parmi les autres, citons le Kir breton qui se fait avec du cidre, le Kir médocain avec du vin rosé ou le Kir Double K qui contient de la vodka.

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise).

Bonjour. J'ai essayé le bouturage du mûrier platane et même le tilia. Jusqu'à maintenant les bourgeons se portent bien. Ce qui m'inquiète pour le moment c'est la chaleur d'été... Est ce que vous pouvez me conseiller ?Douib hassene | 09-04-2017 à 21:31:50 | Répondre

Bonjour,

Pour cet été, il faudra veiller à ce que vos boutures ne souffre ni de la sécheresse ni de la chaleur en les arrosant régulièrement (sans pour autant les noyer. Laissez sécher le substrat entre deux arrosages). Évitez également une exposition au soleil brûlant durant les heures les plus chaudes de la journée afin d'éviter que les jeunes feuilles soient brûlées par le soleil.Admin | 11-04-2017 à 20:32:07 | Répondre

Merci admin... des explications rassurantes.Douib hassene | 14-04-2017 à 13:32:41 | Répondre

On a essayé pour vous
Box jardinage bio - Mon Petit Coin Vert
Annonceur
Arbres, arbres fruitiers et arbustes
  • Faux jasmin
  • Gattilier lucens
  • Técoma du Cap 'Hammer's rose'
Bonsaïs
  • Carmona
  • Troène de Chine
  • Arbre aux quarante écus
Cactées et plantes grasses
  • Cephalocereus palmeri
  • Austrocylindropuntia vestita
  • Adenium multiflorum
Plantes à massif
  • Arum de Palestine
  • Asphodèle-cerise
  • Amsonie ciliée
Plantes carnivores
  • Droséra venusta
  • Droséra spatulata
  • Droséra scorpioides
Plantes vertes et fleuries
  • Anthurium scherzerianum
  • Allamanda à feuilles de laurier
  • Aeschynanthus pulcher
Potager
  • Haricot d'Espagne
  • Chou romanesco
  • Piment Jalapeno
Rosiers
  • Rosier 'Fluorescent'
  • Rosier 'Centenaire de Lourdes'
  • Rosier 'Claude Monet'