Boutique en ligne
Papaver orientalis rose

6.90 €Afficher
Papaver orientalis rouge

6.90 €Afficher
Papaver orientalis rouge

10.90 €Afficher

Faire son compost

L'abri de jardin idéal

Multiplication des végétaux

Connaître le sol de son jardin

Potager pour les nuls

Bien arroser son jardin

Faire ses purins de plantes

Installer une serre

Coquelicot (Papaver rhoeas)

Plantes à massif > Coquelicot

  1. Introduction
  2. Le saviez-vous ?
  3. Culture et entretien du Coquelicot
  4. Multiplication du Coquelicot
  5. Floraison du Coquelicot

Coquelicot

Infos jardinage

  • Port: érigé
  • Hauteur: moyenne (20 à 100 cm)
  • Exposition: ensoleillée
  • Floraison: printemps / été
  • Couleur: rouge
  • Rusticité: très rustique (-25°C)
  • Difficulté: facile
  • Fleur à bouquet: oui

Genre: Papaver
Espèce: rhoeas
Famille: Papavéracées
Origine: Europe, Asie mineure

Le Coquelicot est une plante annuelle au port érigé. D'une croissance rapide, il mesure 20 centimètres à 1 mètres de haut.

Le saviez-vous ?

Le genre compte environ 50 espèces de plantes annuelles, bisannuelles ou vivaces.
Le Coquelicot était présent dans les ornements funéraires des sépultures égyptiennes.
Jusqu'au XVIe siècle, on mangeait ses jeunes feuilles en salade.
Il contient un alcaloïde qui est un excellent calmant et expectorant.
Dans le langage des fleurs, il est synonyme de beauté.
Si l'on veut l'utiliser en fleur coupée, il faut brûler le bout de la tige.

Culture et entretien du Coquelicot

Le semis s'effectue en place, au printemps.
Le sol de votre jardin doit surtout être drainé. Le Coquelicot tolère tous les types de sol et a une préférence pour les emplacements peu ou pas désherbés.
L'exposition doit être ensoleillée.
Il n'y a aucun entretien à prévoir. Le Coquelicot est très rustique et tolère des températures hivernales de l'ordre de -25°C.
Supprimez les fruits pour éviter les semis spontanés.

Multiplication du Coquelicot

  • Semis
  • Semis spontanés

Floraison du Coquelicot

La floraison apparaît du printemps à l'été, selon le climat. Elle se compose de fleurs solitaires rouges en coupe. Les boutons floraux sont hérissés de poils.

Autres espèces de Papaver présentes sur le site:

Photos du Coquelicot (Papaver rhoeas)

Photo 1Photo 2Photo 3Photo 4Photo 5Photo 6Photo 7Photo 8+63Photo 9Photo 10Photo 11Photo 12Photo 13Photo 14Photo 15Photo 16Photo 17Photo 18Photo 19Photo 20Photo 21Photo 22Photo 23Photo 24Photo 25Photo 26Photo 27Photo 28Photo 29Photo 30Photo 31Photo 32Photo 33Photo 34Photo 35Photo 36Photo 37Photo 38Photo 39Photo 40Photo 41Photo 42Photo 43Photo 44Photo 45Photo 46Photo 47Photo 48Photo 49Photo 50Photo 51Photo 52Photo 53Photo 54Photo 55Photo 56Photo 57Photo 58Photo 59Photo 60Photo 61Photo 62Photo 63Photo 64Photo 65Photo 66Photo 67Photo 68Photo 69Photo 70Photo 71

Source des images: Wikimédia

Par-delà le jardinage

En 1914, le lieutenant-colonel John McCrae (1872-1918), médecin militaire canadien, fait partie des soldats envoyés en Europe par le Canada pour soutenir la Triple-Alliance. Non seulement John McCrae est volontaire, mais en plus, il se refuse le "confort" du corps médical, préférant risquer sa peau comme médecin de terrain au sein d'une unité combattante.

L'année suivante, Alexis Helmer, un vieil ami, est tué en Belgique par les allemands lors de la deuxième bataille d'Ypres. Bouleversé, John McCrae prend en charge ses funérailles et réfléchit à son hommage funèbre. Ayant constaté que les coquelicots poussent rapidement sur les tombes des soldats, son hommage funèbre prend la forme d'un poème: "In Flanders Fields" ("Dans les champs des Flandres").

En décembre, le magazine anglais Punch publie le poème. In Flanders Fields fait alors le tour du monde et John McCrae devient célèbre. Au Canada, le poème devient même mythique, des coquelicots sont frappés sur des pièces de monnaie, certains vers sont imprimés sur des billets, une traduction officielle est même rédigée par le major Jean Pariseau (1924-2006): "Au champ d'honneur".

Dans les champs de Flandres, les coquelicots croissent
Entre les croix rang sur rang,
Qui marquent notre place ; et dans le ciel,
Les alouettes, chantant avec courage, volent
À peine entendues parmi les canons sous elles.

Nous sommes les morts. Quelques jours auparavant
Nous vivions, sentions l'aurore, voyions le coucher de soleil,
Aimions et étions aimés ; aujourd'hui, nous sommes couchés
dans les champs de Flandres.

Poursuivez notre querelle avec l'ennemi :
À vous, de nos mains défaillantes, nous lançons
la torche ; gardez-la et portez-la bien haut.
Si vous trahissez notre confiance, nous qui mourront,
Nous ne dormirons pas, même si les coquelicots croissent
dans les champs de Flandres.

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise).

On a essayé pour vous
Pulvérisateur HOZELOCK 1,5L - Bakker
Annonceur
Arbres, arbres fruitiers et arbustes
  • Zelkova de Crète
  • Jujubier de Maurice
  • Faux jasmin
Bonsaïs
  • Carmona
  • Troène de Chine
  • Arbre aux quarante écus
Cactées et plantes grasses
  • Cephalocereus palmeri
  • Austrocylindropuntia vestita
  • Adenium multiflorum
Plantes à massif
  • Arum de Palestine
  • Asphodèle-cerise
  • Amsonie ciliée
Plantes carnivores
  • Droséra venusta
  • Droséra spatulata
  • Droséra scorpioides
Plantes vertes et fleuries
  • Anthurium scherzerianum
  • Allamanda à feuilles de laurier
  • Aeschynanthus pulcher
Potager
  • Haricot d'Espagne
  • Chou romanesco
  • Piment Jalapeno
Rosiers
  • Rosier 'Fluorescent'
  • Rosier 'Centenaire de Lourdes'
  • Rosier 'Claude Monet'