jardin-secrets.com

Droséra filiforme (Drosera filiformis)

Plantes carnivores > Droséra filiforme

Droséra filiforme© noahelhardt
En résumé
  • Port: touffu, érigé
  • Exposition: très lumineuse
  • T°C: saisonnière (-12 à 35°C)
  • Sol: humide
  • Piège: passif
  • Difficulté: moyenne

Genre: Drosera
Espèce: filiformis
Famille: Droséracées
Origine: États-Unis

Le Droséra filiforme est une plante carnivore assez simple de culture. Il a un aspect global filiforme, touffu mais érigé. Ses feuilles fines sont couvertes de poils sensibles sécrétant une sorte de glu. Il mesure de 25 à 50 cm de haut, selon les variétés.
Ses fleurs estivales sont roses. À partir de l'automne, la plante hiverne sous forme de bourgeon pour résister au froid.

Multiplication du Droséra filiforme

Entretien du Droséra filiforme

Un terreau composé de 70 % de tourbe blonde et de 30 % de vermiculite, de perlite ou de sable convient très bien au Droséra filiforme.
L'arrosage doit être fréquent. En été, laissez la base du pot tremper dans un peu d'eau en permanence. En hiver, contentez-vous de maintenir le substrat légèrement humide sans laisser d'eau stagner.
Il a besoin d'un taux d'hygrométrie compris entre 30 et 80%.
L'exposition doit être très lumineuse, le plein soleil est accepté.
L'été, conservez-le à des températures comprises entre 15 et 35°C. En hiver, le Droséra filiforme a besoin de fraîcheur. Cultivez-le à des températures comprises entre 10 et -12°C.

Ennemis de culture du Droséra filiforme

Comme toute plante vivant en milieu humide, il y a un risque de pourriture. Des pucerons peuvent également apparaître au moment de la floraison.

Fonctionnement du piège des Droséras

Les feuilles du Drosera sont recouvertes de poils sensibles comportant eux-mêmes des glandes sécrétant une sorte de glu.
Les insectes sont attirés par cette glu, croyant voir de la rosée et pensant qu'ils pourront se désaltérer.
Dès le premier contact, la proie se retrouvera engluée et plus elle se débattra pour s'échapper, pire ce sera. Les poils autour d'elle vont lentement s'orienter de façon à l'enserrer et ainsi, multiplier les points de contacts.
La feuille va lentement s'enrouler sur la proie et cette dernière mourra d'asphyxie avant d'être digérée par la plante carnivore.

© sanfelipe

© aaron carlson

Autres espèces de Drosera présentes sur le site:

Par-delà le jardinage

Au cours des années 1860, Charles Darwin (1809-1882) a étudié avec passion les plantes carnivores, autant la digestion que les mécanismes grâce auxquels elles capturent leurs proies.

Les Droséras sont les plantes carnivores auxquelles il s'est le plus intéressé. Il leur a donné à "manger" de la viande crue et rôtie, du fromage, de la saucisse, du blanc d'oeuf ou encore du lait. L'expérience a révélé que les Droséras digèrent tous ces aliments sans difficulté. En revanche, ils ne tolèrent pas le sucre, l'amidon et les graisses végétales.

Au terme de ses recherches en 1875, il a publié "Insectivorous Plants" ("Plantes insectivores"), l'un des premiers ouvrages consacrés aux plantes carnivores. Il aurait par ailleurs déclaré "I care more about drosera than about the origin of all the species in the world." ("Je m'intéresse davantage au Droséra qu'à l'origine de toutes les espèces dans le monde").

Photos du Droséra filiforme (Drosera filiformis)

Source des images: Wikimédia

Par , publié sur jardin-secrets.com le 01-03-2017

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise)

Menu
Encyclopédie des plantes
Ce site utilise des cookies savoir plus fermer