Rue fétide (Ruta graveolens)

Arbres, arbres fruitiers et arbustes > Rue fétide

Rue fétide© h. zell
En résumé
  • Port: buissonnant
  • Hauteur: petite (0,80 à 1 m)
  • Feuillage: persistant
  • Exposition: ensoleillée ou mi-ombragée
  • Floraison: été
  • Couleur: jaune
  • Rusticité: très rustique (-30°C)
  • Difficulté: facile
  • Arbre fruitier: non

Genre: Ruta
Espèce: graveolens
Famille: Rutacées
Origine: Bassin méditerranéen

La Rue fétide est un sous arbrisseau au port buissonnant et ramifié et au feuillage persistant. D'une croissance moyenne, elle mesure de 80 centimètres à 1 mètre de haut.

Le saviez-vous ?

Le genre compte 8 espèces de plantes vivaces et de sous arbrisseaux.
La Rue fétide est une plante toxique. Le contact de sa sève peut provoquer des irritations et des rougeurs. Elle est également toxique par ingestion à forte dose. Toutefois, on peut consommer les jeunes feuilles séchées comme aromate dans les salades et les sauces.(consommation modérée à cause des risques de toxicité).
Elle a des propriétés abortives (elle provoque de violentes contractions abdominales) donc ne surtout pas en faire consommer aux femmes enceintes.
À faible dose, la Rue fétide est prescrite en homéopathie pour traiter la fatigue oculaire et les douleurs musculaires.

Culture et entretien de la Rue fétide

La plantation s'effectue en automne ou au printemps.
Le sol de votre jardin doit être riche, drainé voire sec.
L'exposition doit être ensoleillée ou mi-ombragée, à l'abri des vents froids.
Il y a peu d'entretien à prévoir. La Rue fétide est très rustique et tolère des températures hivernales de l'ordre de -30°C. Elle supporte très bien la sécheresse.
Après la floraison, effectuez une légère taille de mise en forme (prenez soin de mettre des gants).

Multiplication de la Rue fétide

Floraison de la Rue fétide

La floraison apparaît en été. Elle se compose de petites fleurs jaunes réunies en corymbes terminales. Ces fleurs sont nectarifères.

© leonora ellie enking

© plenuska

Autre espèce de Ruta présente sur le site:

Par-delà le jardinage

En 1810, l'article 317 du code pénal fait de l'avortement un crime, disposition qui sera renforcée à plusieurs reprises: la contraception est assimilée à l'avortement en 1920, la culture et le commerce de la Rue fétide (plante abortive alors très répandue) sont interdits en 1921, l'avortement devient passible de la peine de mort en 1942 etc.

Promulguée en 1975, la loi Veil dépénalise l'avortement et fait entrer Simone Veil (1927-2017) dans l'histoire, honneur que n'a pas vraiment eu Lucien Neuwirth (1924-2013), député de la Loire et personnage tout aussi important auquel on doit la légalisation de la contraception.

Intrigué par Lucien Neuwirth, Charles de Gaulle (1890-1970) l'a invité à l'Élysée pour entendre ses arguments. Une fois ceux-ci exposés, de Gaulle lui dit: "C'est vrai, transmettre la vie, c'est important. Il faut que ce soit un acte lucide. Continuez !". Quelques temps plus tard, le premier ministre Georges Pompidou (1911-1974) apprend à Neuwirth que de Gaulle lui-même a fait inscrire sa proposition de loi à l'ordre du jour de l'assemblée nationale. En 1967, la contraception fut ainsi légalisée.

Photos de la Rue fétide (Ruta graveolens)

Source des images: Wikimédia

Par , publié sur jardin-secrets.com le 18-08-2015

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise)

Menu
Encyclopédie des plantes
Ce site utilise des cookies savoir plus fermer