Spartier à tiges de jonc (Spartium junceum)

Arbres, arbres fruitiers et arbustes > Spartier à tiges de jonc

Spartier à tiges de jonc
En résumé
  • Port: buissonnant
  • Hauteur: moyenne (2 à 3 m)
  • Feuillage: caduc
  • Exposition: ensoleillée
  • Floraison: printemps / été
  • Couleur: jaune
  • Rusticité: moyennement rustique (-12°C)
  • Difficulté: facile
  • Arbre fruitier: non

Genre: Spartium
Espèce: junceum
Famille: Fabacées
Origine: Pourtour méditerranéen, Asie

Le Spartier à tiges de jonc est un arbrisseau au port buissonnant et compact et au feuillage caduc. D'une croissance rapide, il mesure 2 à 3 mètres en tout sens.

Le saviez-vous ?

Le genre compte environ 90 espèces d'arbustes et d'arbrisseaux.
Le Spartier à tiges de jonc, et en particulier ses gousses et ses graines, est très toxique par ingestion.
Dans les pharmacopées traditionnelles, les fleurs ont la réputation d'être apéritives, diurétiques, émétiques et purgatives.
Autrefois, on tressait ses tiges pour confectionner des cordages ou des cordelettes pour fabriquer des semelles d'espadrilles.

Culture et entretien du Spartier à tiges de jonc

La plantation s'effectue au printemps ou en automne.
Le sol de votre jardin doit être profond, bien drainé et peu riche. Le Spartier à tiges de jonc tolère bien les sols chargés de sel.
L'exposition doit être ensoleillée.
Il n'y a aucun entretien à prévoir. Le Spartier à tiges de jonc est moyennement rustique et tolère des températures hivernales de l'ordre de -12°C.
Il supporte très bien les embruns et la sécheresse.
Si cela s'avère nécessaire pour vous, il est possible d'effectuer une taille de mise en forme, sur le bois vert uniquement, après la floraison. Ne taillez jamais jusqu'au vieux bois.

Multiplication du Spartier à tiges de jonc

Floraison du Spartier à tiges de jonc

La floraison apparaît du printemps à l'été, selon le climat. Elle se compose de fleurs jaunes parfumées, réunies en grappes à l'extrémité des rameaux. Ces fleurs sont mellifères et nectarifères.
Les fruits sont de longues gousses aplaties, virant au noir à maturité. Lorsqu'elles sont mûres, elles éclatent au moindre contact, en projetant des graines.

Par-delà le jardinage

On fabriquait autrefois de grandes toiles avec les fibres du Genêt d'Espagne, qui étaient utilisées ensuite dans tous les domaines. Poussant n'importe où et très facilement, s'accommodant même des terres les plus inexploitables, le Genêt d'Espagne était une formidable ressource jusqu'au XIXe siècle, notamment dans le sud de la France.

Les paysans, qui confectionnaient souvent eux-mêmes leurs vêtements et linges de maison, l'utilisaient abondamment. Les manteaux, serviettes, taies d'oreiller... étaient bien souvent en toile de Genêt d'Espagne. Le "grisaoudo" des bergers, grand pardessus qui servait à protéger leurs vêtements de la saleté et de l'usure, est un autre exemple.

Le tissu était lui aussi fait maison, en revanche, la culture était généralement laissée aux agriculteurs, dont les exploitations se nommaient des "genêtières".

Photos du Spartier à tiges de jonc (Spartium junceum)

Photo 1Photo 2Photo 3Photo 4Photo 5Photo 6Photo 7Photo 8+13Photo 9Photo 10Photo 11Photo 12Photo 13Photo 14Photo 15Photo 16Photo 17Photo 18Photo 19Photo 20Photo 21

Source des images: Wikimédia

Par , publié sur jardin-secrets.com le 05-04-2016

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise).