Cochenille : dégâts et traitement

Maladies & Ravageurs > Cochenille

Cochenille© wiseguy71

La cochenille est un petit insecte piqueur-suceur de sève pouvant s'attaquer à un grand nombre de plantes, que ce soit au jardin ou en intérieur.
Il n'existe pas qu'un seul type de cochenille, elles sont réparties en plus de 7000 espèces. Elles n'ont pas toutes le même aspect mais provoquent les mêmes dégâts et se neutralisent de la même façon.
Il existe des cochenilles jaunes, blanches, moires, rouges, vertes... plates, allongées, rondes et au corps mou ou dur.

Végétaux préférés de la cochenille

Comme nous le mentionnions au dessus, la cochenille n'est pas difficile et peut s'attaquer à presque tous les végétaux. Les plus fréquemment touchés étant les arbres fruitiers, les plantes d'intérieur ou de serre (cactées et plantes grasses comprises) ainsi que les arbres et arbustes d'ornement.

Développement et dégâts de la cochenille

Les cochenilles se développent grâce à des températures élevées, accompagnées d'une atmosphère humide.
Au jardin, leur période de prédilection se situe entre le mois de juin et le mois de septembre. En intérieur ou sous serre, elles peuvent se développer à n'importe quel moment de l'année.

Les cochenilles mâles possèdent des ailes et se déplacent donc facilement entre les plantes. Les femelles n'ont pas d'ailes mais pondent une grande quantité d'oeufs tout en restant fixée sur la plante. Les oeufs sont groupés en petits tas cireux ou cotonneux.
Sur une plante, on peut donc trouver des oeufs, des larves et des femelles adultes.

Généralement, on remarque un début d'attaque de cochenille par des minuscules tâches jaunes apparaissant sur les feuilles, près de la nervure principale. En effet, en piquant la feuille, la cochenille pompe la sève.
Sous les feuilles, près des tiges principales, on pourra remarquer des amas cireux ou cotonneux. Les plantes touchées s'affaiblissent et si rien n'est fait, finissent par mourir.
La piqûre de cochenille favorise également l'apparition de la fumagine. Un arbre très atteint peut dépérir très vite. Il est donc important d'agir rapidement.

Lutter contre la cochenille

Le premier geste à faire lorsque l'on constate une attaque de cochenille est de couper et de brûler les parties très atteintes.

Le traitement ensuite est très simple, biologique et peu coûteux: vaporisez toutes les parties atteintes (la plante entière pour les petits sujets) avec une solution de savon noir additionné à de l'alcool à brûler (1%) et éventuellement, un peu d'huile végétale.
Cette solution va littéralement étouffer les cochenilles, les larves et les oeufs et les faire mourir rapidement. Cela va également empêcher d'autres cochenilles de s'accrocher à la plante, rendue glissante par le savon.

Pour les plantes d'intérieur et celles qui sont peu atteintes, vous pouvez simplement retirer les cochenilles, les larves et les oeufs avec le doigt ou avec une éponge imbibée d'eau savonneuse.

Dans tous les cas, dès les premiers signes d'attaque, il est préférable, dans la mesure du possible, d'isoler la plante atteinte jusqu'à disparition complète des cochenilles.
Si l'attaque est vraiment très importante et la plante déjà très affaiblie, l'élimination de la plante infestée s'avère malheureusement souvent nécessaire.

Une dernière solution existe pour les plantes en pot de petite ou de moyenne taille très-très infestée. Plongez la plante entière dans de l'eau à température ambiante, additionnée à du savon noir (5%) et d'alcool à brûler (1%). Laissez la plante tremper quelques heures et répétez l'opération chaque jour jusqu'à disparition complète des cochenilles.
Attention, certaines plante ne supporteront pas l'immersion.

© bachelot pierre j p

© zyance

Par , publié sur jardin-secrets.com le 24-10-2015

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise)

Menu
Encyclopédie des plantes
Ce site utilise des cookies savoir plus fermer