jardin-secrets.com

Qu'est-ce qu'un bonsaï ?

Fiches pratiques > Qu'est-ce qu'un bonsaï ?

Qu'est-ce qu'un bonsaï ?© sarah stierch

Le bonsaï est plus qu'une technique de culture, c'est un véritable art. Compliqué au premier abord, on devient vite accro à cet art lorsque l'on en comprend toutes les spécificités.

Les arbres cultivés en bonsaï ne sont pas des espèces nanifiées génétiquement. Ils ont simplement subit une succession de techniques culturales leur permettant d'avoir l'apparence d'un arbre âgé tout en gardant une petite taille.

Voyons ici quelques spécificités de l'art du bonsaï.

Définition du bonsaï

Bonsaï est un mot japonais qui signifie « planté dans un pot ». C'est une forme d'art issue d'anciennes pratiques horticoles chinoises.
Les bonsaïs sont des sculptures vivantes inspirées de la nature. L'art consiste à sublimer le port et la silhouette de l'arbre pour en tirer une harmonie dans un esprit de respect de la nature.
Dans l'absolu, toutes les espèces d'arbres et d'arbustes peuvent être cultivées en bonsaï. Toujours pour des raisons d'harmonie et d'esthétisme, on préfère toutefois les espèces à feuillage, à fleurs et à fruits de petite taille. Les plantes d'intérieur ne peuvent pas être cultivées en bonsaï car elles ne vivent pas assez longtemps.
Les bonsaïs peuvent être cultivés en intérieur ou en extérieur. Tout va dépendre des espèces choisies et des conditions climatiques de votre région. Il ne faut jamais oublier que ce sont avant tout des arbres et qu'ils ont les mêmes besoins que leurs cousins de taille normale.

Formes des bonsaïs

Les bonsaïs sont classés en fonction de leur taille: mini-bonsaï (moins de 15 cm), moyen bonsaï (de 15 à 60 cm) et grand bonsaï (60 à 120 cm). Dans ce classement, on retrouve jusqu'à 34 formes différentes répertoriées.
Voyons ici les formes les plus courantes.

© sailko

Chokkan: Le mot chokkan vient de « choku » qui signifie droit et de « kan », tronc. C'est donc une forme montrant un arbre au tronc droit, strictement vertical. Les branches sont disposées en plateau, régulièrement réparties. Les espèces les plus adaptées à cette forme sont le Zelkova serrata, le Cryptoméria, le Cèdre, le Pin à cinq aiguilles et le Genévrier rigide.

© koiquestion

Shakan: dans ce style, le tronc est penché à 45°. Ce mouvement montre qu'il s'est passé quelque chose durant la croissance de l'arbre, l'obligeant à pousser ainsi (vent, manque de lumière...). Il existe des variantes de ce style:

  • Sho-shakan: peu incliné
  • Shu-chakan: moyennement incliné
  • Shakan: incliné
  • Dai-shakan: très incliné

Ce style peut être appliqué à de nombreux végétaux, que ce soit des feuillus ou des conifères.

© pierreselim

Tachiki: le tachiki est l'une des formes les plus courantes en bonsaï. Le mot signifie « arbre dressé ». C'est un style informel que l'on retrouve souvent chez les arbres dans la nature. Le tronc présente des sinuosités harmonieuses. Les branches sont horizontales et, le plus souvent, disposées en quinconce. Là encore, toutes les espèces peuvent être formées ainsi.

© jean pierre dalbera

Sokan: là encore, c'est une forme que l'on retrouve souvent dans la nature mais elle reste peu fréquente chez les bonsaïs. Deux troncs partent d'une même souche et développent des ramures. Chaque tronc est bien différencié, autant en hauteur qu'en épaisseur. Les deux troncs forment deux couronnes de feuilles.

© koiquestion

Hôkidachi: le mot hôkidachi vient de « hôki » qui signifie balai et de « dachi », se tenir bien droit. C'est l'une des formes les plus simples en bonsaï. Les branches dessinent une boule au sommet d'un tronc vertical. Ce style est particulièrement bien adapté aux espèces caduques.

© jennifer snyder

Sekijôju: c'est un style assez difficile. L'arbre présente des racines en grande partie apparentes autour d'un rocher avant de s'enfoncer dans le sol. Le tronc est droit et la ramure forme une boule ou un balais.

© sailko

Kengai: le kengai est un style cascade. Le tronc est penché et la ramure retombe en cascade le long du contenant. Pour ce style, il est nécessaire d'utiliser un pot haut et étroit. C'est un style assez compliqué car en plus de faire en sorte que le tronc plie, il faut bien guider la ramure afin que l'équilibre soit maintenu.

© armin kubelbeck

Yosé-ué: ce style, également appelé bosquet, montre une petite forêt composée d'un nombre impair d'arbres de la même espèce. Ces arbres sont de hauteur différentes afin de former un dégradé. Le terme change en fonction du nombre d'arbres plantés:

  • 3: Sambon-yosé
  • 5: Gohon-yosé
  • 7: Nanahon-yosé
  • 9: Kiyûhon-yosé
  • >9: Yosé-ué

Par , publié sur jardin-secrets.com le 12-01-2019

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise)

Menu
Encyclopédie des plantes
Ce site utilise des cookies savoir plus fermer