jardin-secrets.com

Techniques de séparation (rejets drageons stolons)

Fiches pratiques > Techniques de séparation (rejets drageons stolons)

En jardinage, toutes les méthodes de multiplication végétatives ne sont pas essentiellement dues à l'action du jardinier. Par exemple, on a vu précédemment que des plantes peuvent se ressemer toute seule, c'est le semis spontané.
De la même manière, certaines plantes vont produire des petits clones que l'on appelle rejet, drageon ou stolon (selon le type de clone). Ces « bébés » donneront des plantes adultes en tous points identiques au pied mère. L'action du jardinier consistera donc à séparer ce rejeton du pied mère pour qu'il se développe de façon indépendante.

Un rejet est une plantule qui apparaît sur une tige, un rameau ou à la base d'une plante.
Un drageon est également une plantule mais qui, cette fois ci, va naître à partir de la racine d'une plante. Dans ce cas, on dit que la plante drageonne.
Enfin, un stolon est une plantule apparaissant sur de longues tiges produites par le pied mère (voir l'explication du stolonnage dans l'article sur les techniques de marcottage).

La séparation des rejets, drageons ou stolons est parfois la méthode de multiplication la plus efficace pour certaines plantes. La jeune pousse étant déjà formée, il ne restera plus qu'à l'aider à produire ou développer ses racines.

Selon le type de plantule produite par une plante, on procédera de façon légèrement différente.

Séparation de rejet

On utilise cette méthode surtout pour les plantes d'intérieur comme les Broméliacées, Dracaena, Yucca...
Avant d'être séparé, le rejet doit avoir atteint une belle taille et être bien formé. Il est préférable également que cette séparation ait lieu durant la période végétative (printemps / été).
On procède à la séparation en coupant le rejet le plus près possible de la tige du pied mère. On le plante ensuite dans un pot séparé rempli d'un terreau léger légèrement humide.
Pour favoriser l'enracinement, vous pouvez préalablement utiliser de l'hormone de bouturage.
Le rejet dans son pot est ensuite placé à une température comprise entre 18 et 24°C et à une bonne luminosité.
N'arrosez pas trop le sujet pour éviter les risques de pourritures.

Séparation de drageon

Les drageons se développent surtout chez certains arbres et arbustes.
Cette technique se pratique au printemps ou en automne. Si le drageon reste en place après la séparation (pour remplacer un vieil arbre, par exemple), faites-la au printemps. Sinon, s'il est replanté ailleurs, il est préférable d'attendre l'automne ou l'hiver.
Tout d'abord, assurez-vous que le drageon à séparer a assez de racines (un an pour les arbres et arbustes). Creusez un trou près du drageon pour voir son point de départ sur la racine du pied mère. Dégagez la terre et tranchez net la racine entre le drageon et le pied mère avec une bêche ou un sécateur.
Si le drageon est vigoureux, replantez-le directement dans votre jardin, à l'emplacement de votre choix. Si au contraire il est un peu chétif, plantez-le en pot. Il pourra être replanté dans le jardin à l'automne ou au printemps suivant.
Dans les deux cas, arrosez copieusement le drageon après la plantation.

Certaines espèces drageonnant beaucoup, elles en deviennent envahissantes. La séparation de drageon est également une méthode qui permet de limiter leur développement.

Séparation des stolons

Le stolon développera des racines que lorsqu'il entrera en contact avec de la terre humide.
Dans le cas d'une plante en pot, il suffira simplement de disposer un pot rempli de terreau humidifié sous le stolon. Si besoin, maintenez ce dernier en contact avec le terreau à l'aide d'un cavalier métallique. Lorsque le stolon aura développé des racines, coupez la tige qui le relie au pied mère.
Pour une plante en pleine terre, de la même façon, faites juste en sorte que le stolon soit bien en contact avec la terre (généralement, il n'a pas besoin d'aide pour ça).
La tige qui le relie au pied mère se meurt lorsque le stolon peut se nourrir seul. Vous pouvez ensuite choisir de laisser le stolon à sa place ou de le déterrer pour le replanter ailleurs.

Quelques conseils pour réussir la séparation des rejets, drageons ou stolons

  • N'attendez pas pour replanter les rejets ou drageons. Faites-le directement après la séparation.
  • N'oubliez pas d'arroser les plantules mais ne détrempez pas la terre ou le terreau pour éviter les risques de pourriture.
  • Utilisez des outils propres et bien aiguisés. Les pots utilisés pour la plantation doivent également être propres.
  • Respectez bien les besoins de culture des plantules (température, luminosité, arrosage).

Par , publié sur jardin-secrets.com le 08-11-2014

Commentaires des internautes

(aucune inscription requise)

Bonjour, il y a un peu plus de 10 ans que j'ai acheté un pied d'éléphant qui était déjà d'à peu près 1,5 m. Il a eu une belle croissance jusqu'ici. Cependant, il y avait au début des petites repousses qui sont tombées à la longue. À présent, en enlevant parfois quelques feuilles brunes, l'intérieur de la grappe de feuilles restantes est devenu lourd et finit par tomber.

J'ai vu vos conseils pour faire reprendre les boutures mais que peut-on faire pour éviter la chute des anciennes en bonne santé mais lourdes ? Au besoin, je peux essayer de vous envoyer des photos. Merci, bien à vous. Delphine
Delphine ! | 05-06-2018 à 13:53:23 |

Bonjour,

Il se peut que votre pied d'éléphant souffre d'un excès d'eau et/ou d'un mauvais drainage du substrat. Il est nécessaire de diminuer les arrosages et de le rempoter rapidement dans un substrat léger avec une bonne couche de drainage au fond du pot (billes d'argile, par exemple).
Admin | 06-06-2018 à 17:27:15 |

Comment tailler un cirrus Australasica qui a 2 branches qui montent à la verticale sur plus d'un mètre ???Pierrep | 08-10-2016 à 16:00:44 |

Bonjour,

Vous voulez parler d'un Microcitrus australasica (citron caviar) ?
Admin | 10-10-2016 à 08:47:56 |

Ce site utilise des cookies