jardin-secrets.com

Armoise commune (Artemisia vulgaris)

Plantes à massif > Armoise commune

En résumé
  • Port: touffu, érigé
  • Hauteur: grande (50 à 150 cm)
  • Exposition: ensoleillée
  • Floraison: été
  • Couleur: blanc
  • Rusticité: très rustique (-30°C)
  • Difficulté: facile
  • Fleur à bouquet: non

Genre: Artemisia
Espèce: vulgaris
Famille: Astéracées
Origine: Régions tempérées de l'hémisphère nord

L'Armoise commune est une plante vivace à souche rhizomateuse, au port touffu et érigé et au feuillage aromatique semi-persistant. D'une croissance rapide, elle mesure 50 cm à 1,50 m de haut.

Le saviez-vous ?

L'Armoise commune était, dans l'Antiquité, réputée pour être une plante magique. Par la suite, elle a été utilisée pour aromatiser la bière, avant de lui préférer le Houblon.
On lui reconnaît plusieurs propriétés médicinales: antispasmodique, tonique, fébrifuge, vermifuge et stomatique. Attention toutefois, à forte dose, elle devient toxique.
Ses jeunes pousses, tendres et sucrées, sont comestibles. On les utilisent pour aromatiser les salades et certains apéritifs.
L'espèce type n'a pas vraiment d'intérêt décoratif, il existe toutefois un cultivar au feuillage panaché qui lui a un certain attrait.

Culture et entretien de l'Armoise commune

La plantation s'effectue en automne ou au printemps.
Le sol de votre jardin doit léger, bien drainé, frais et acide, neutre ou calcaire.
L'exposition doit être ensoleillée.
Il n'y a aucun entretien à prévoir. L'Armoise commune est très rustique et tolère des températures hivernales de l'ordre de -30°C.
Attention, si l'endroit lui plaît, elle peut devenir envahissante. Pratiquez des divisions de touffes pour limiter sa propagation.

Multiplication de l'Armoise commune

Floraison de l'Armoise commune

La floraison apparaît en été. Elle se compose d'une multitude de petites fleurs blanches, réunies en petits capitules, eux-même réunies en épis dressés.

Autres espèces d'Artemisia présentes sur le site:

Par-delà le jardinage

Si aujourd'hui le solstice d'été marque le début de longues plaintes sur la chaleur, avant le solstice d'hiver où l'on regrette ce bonheur qu'était la chaleur de l'été, il était accueilli avec enthousiasme au Moyen-Âge, donnant lieu à la fête de la Saint-Jean.

Il s'agissait à l'origine d'une fête païenne liée à la vénération du soleil, laquelle fut transformée en une célébration de la Nativité de Jean Baptiste, cousin de Jésus-Christ, par l'Église catholique. Ainsi travesti en fête chrétienne, l'événement devint convenable.

Durant cette célébration, qui a duré au moins jusqu'au XVIe siècle, chacun portait un chapelet d'Armoise ou "Herbe de feu". On l'appelait ainsi car au terme des festivités, le chapelet était jeté dans un grand feu, ce qui était censé protéger son porteur jusqu'à la prochaine Saint-Jean.

Photos de l'Armoise commune (Artemisia vulgaris)

Source des images: Wikimédia

Par , publié sur jardin-secrets.com le 09-03-2018

Commentaires des internautes

(aucune inscription requise)

Ce site utilise des cookies