jardin-secrets.com

Entretien du bassin

Fiches pratiques > Entretien du bassin

Dans un jardin, un bassin est toujours un attrait décoratif important. L'eau amène une touche supplémentaire de nature tout en favorisant l'apaisement. Toutefois, avoir un bassin demande un travail d'entretien à ne pas négliger afin qu'il reste agréable. Cet entretien n'est pas trop conséquent si l'on fait attention à le pratiquer régulièrement.

De la plantation des plantes à l'hivernage en passant par l'entretien courant, voici un article qui vous aidera à bien entretenir votre bassin.

Plantation des végétaux

Avant de parler de l'entretien pur et dur du bassin, faisons un petit point sur la plantation des végétaux dans ce dernier.
Les plantes de bassin s'installent, de préférence, entre avril et mai. Sur les berges ou au fond du bassin, prévoyez une couche de substrat de 20 cm d'épaisseur. Utilisez un mélange composé, à parts égales, de terre argileuse, de terreau et de tourbe. Ajoutez-y un engrais organique à décomposition lente. Évitez d'y insérer des matières organiques non décomposées: elles pollueraient l'eau.
Installez les plantes en respectant les espacements et la hauteur d'immersion spécifiques à chaque espèce.
Les plantes aquatiques oxygénantes seront installées dans des paniers ou en bottes lestées avec une pierre au fond du bassin. Pour les végétaux non rustiques ou peu rustiques, plantez-les en pot afin de pouvoir les abriter du froid hivernal.

Nettoyage régulier du bassin

Un bassin demande un peu d'entretien régulier pour rester propre et agréable à l'oeil. Cet entretien permet également à la faune et à la flore aquatique de s'y sentir bien.
Gardez l'eau propre en supprimant les fleurs fanées, les végétaux envahissants, les lentilles d'eau et les débris végétaux. En automne, installez un filet tendu au dessus du bassin pour retenir les feuilles mortes des arbres.
Veillez à maintenir le niveau de l'eau constant. Cette dernière s'évapore et est bue par les plantes. En ajoutant régulièrement de petites quantités d'eau, vous permettez au bassin de garder une température constante. Il existe également des compensateurs de niveau avec flotteur qui permettent des remises à niveau automatiques. Ils se branchent sur une arrivée d'eau et peuvent être cachés parmi les végétaux du bassin.
Les bassins se vidangent en cas de pollution importante ou, au moins, tous les 5 ans pour pouvoir effectuer un grand nettoyage. Si votre bassin n'a pas de bonde, utilisez une pompe pour le vidanger.
De temps en temps, procédez à un curage. S'il faut 15 ans pour accumuler 50 cm de vase sur le fond d'un étang, les petits bassins s'encrassent plus rapidement. Pour cela, en automne, vidangez votre bassin jusqu'à ce qu'il ne reste plus que quelques centimètres d'eau. Transférez les plantes et les poissons dans un bassin provisoire rempli avec l'eau vidangée. Nettoyez les parois de votre bassin, laissez 20 cm d'épaisseur de vase et rempotez les végétaux. Remplissez de nouveau votre bassin et laissez l'eau reposer 10 jours avant de réintroduire les poissons.

Garder une eau propre et aérée

Un bassin est plus joli si l'eau reste propre et aérée. De plus, la faune et la flore qui s'y trouvent ne s'en porteront que mieux.
Pour garder l'eau propre, la filtration est indispensable. Dans les petits bassins, l'idéal est d'installer un filtre immergé à charbon actif ou à laine de perlon. Ce dernier retient mécaniquement les particules organiques en suspension dans l'eau, brasse et aère l'eau. Il existe également des modèles à filtration biologique plus performants. Les déchets organiques y sont transformés en matières assimilables par les végétaux. De préférence, choisissez un modèle capable de filtrer toute l'eau du bassin en maximum 3h.
Les algues apparaissent des les eaux trop riches en matière organique. Pour les éliminer, retirer le plus gros des algues à la main ou avec un râteau. Limitez le nombre de poissons et nourrissez-les sans excès. Installez une filtration puissante et ajoutez des plantes oxygénantes. Ces dernières entreront en compétition avec les algues pour la nourriture.

Concernant l'aération de l'eau, elle est apportée par une fontaine, un jet d'eau ou une cascade actionnés par des pompes. L'aération de l'eau se fait mal lorsque cette dernière est trop chaude, polluée, surpeuplée, envahie par les algues ou manquant de plantes oxygénantes. Un signe qui ne trompe pas: si vos poissons happent l'air en surface, c'est que l'eau n'est pas assez oxygénée.

Hivernage du bassin

Nous voici arrivés à notre dernier chapitre: l'hivernage du bassin. En hiver, il y a moins d'entretien à faire pour le bassin mais il faut le préparer pour qu'il passe cette saison sans problèmes.
Au début de l'automne, retirez les plantes non rustiques et placez-les dans un abri chauffé. Installez un paillis épais sur les souches des plantes de berge fragiles, après les avoir rabattues très court.
Arrêtez les jeux d'eau et, si ce n'est pas le cas, isolez du gel la tuyauterie, les pompes et le filtre qui restent en place toute l'année.
Diminuez progressivement l'apport de nourriture aux poissons.
En hiver, si la surface du bassin gèle, ne cassez pas la plaque de glace formée d'un coup sec pour ne pas effrayer les poissons. Versez plutôt un peu d'eau chaude pour faire quelques trous dans la glace. Cela permettra d'oxygéner l'eau.
Avant qu'il gèle, vous pouvez également installer des bouteilles de plastique à moitié remplies ou des fagots de branches. Cela atténuera la pression de la glace contre les parois du bassin.

Par , publié sur jardin-secrets.com le 29-12-2018

Commentaires des internautes

(aucune inscription requise)

Ce site utilise des cookies