jardin-secrets.com

Érable rouge (Acer rubrum)

Arbres, arbres fruitiers et arbustes > Érable rouge

Érable rouge© willow
En résumé
  • Port: conique
  • Hauteur: grande (15 à 30 m)
  • Feuillage: caduc
  • Exposition: ensoleillée ou mi-ombragée
  • Floraison: hiver / printemps
  • Couleur: rouge
  • Rusticité: très rustique (-35°C)
  • Difficulté: facile
  • Arbre fruitier: non

Genre: Acer
Espèce: rubrum
Famille: Acéracées
Origine: Canada, États-Unis

L'Érable rouge est un arbre au port conique et au feuillage caduc. D'une croissance moyenne, il mesure 15 à 30 mètres de haut.

Le saviez-vous ?

Le genre compte environ 115 espèces d'arbres ou d'arbustes.
L'Érable rouge possède un feuillage appétent pour les chevaux mais aussi extrêmement toxique pour eux, surtout lorsqu'il est flétri ou desséché. L'ingestion de plus de 500g est susceptible d'être mortelle.
De sa sève, on produit du sirop d'Érable mais ce dernier est moins sucré que celui de l'Érable à sucre ou de l'Érable noir.
Ses feuilles se colorent d'un rouge très vif dès les premiers froids automnaux.
C'est l'arbre-emblème de l'état de Rhode Island.

Culture et entretien de l'Érable rouge

La plantation s'effectue en automne.
Le sol de votre jardin doit être bien drainé, riche, frais et acide ou neutre. En sol acide, il arbore les plus belles couleurs automnales.
L'exposition doit être ensoleillée ou mi-ombragée.
Il n'y a aucun entretien à prévoir. L'Érable rouge est très rustique et tolère des températures hivernales de l'ordre de -35°C.
Aucune taille d'entretien n'est nécessaire mais sachez qu'il supporte les tailles très sévères.

Multiplication de l'Érable rouge

Floraison de l'Érable rouge

La floraison apparaît en fin d'hiver ou début printemps, avant le feuillage. Elle se compose de minuscules fleurs rouges, nectarifères, réunies en grappes dressées.
Les fruits sont des samares vertes, jaunes et roses.

© dcrjsr

© david j. stang

Autres espèces d'Acer présentes sur le site:

Par-delà le jardinage

S'il y a bien une chose pour laquelle le terroir canadien est connu, c'est le sirop d'érable. Attention, le vrai, pas cette espèce de succédané à base d'amidon de maïs transformé, "sirop de poteau" comme le disent avec mépris les québécois.

Le sirop d'érable, on le produit essentiellement à partir de l'Érable noir (Acer nigrum) et de l'Érable à sucre (Acer saccharum). On en produit également à partir de l'Érable rouge (Acer rubrum), le sirop aura alors un goût plus puissant et moins sucré, les puristes considèrent souvent que c'est le meilleur. Cela dit, comme il est moins sucré, il plait moins à M. et Mme Tout-le-Monde. Comme son rendement est par ailleurs plus faible, les acériculteurs n'en raffolent pas non plus. Alors l'Érable rouge est beaucoup moins utilisé.

Le Canada produit les 3/4 du sirop d'érable consommé dans le monde. En fait, on pourrait presque dire que c'est le Québec, 95% de la production canadienne étant québécoise. La récolte commence en mars et se termine en avril, une période que les québécois surnomment le "Temps des sucres". Durant le temps des sucres, la plupart des érablières québécoises ouvrent leurs portes au public, les "Cabanes à sucre" comme on dit là-bas. On y mange des oeufs, du lard, des crêpes, des fèves, des saucisses, de la glace, du pudding... le tout aromatisé à l'érable. Sans oublier la "tire", du sirop d'érable figé dans la neige que l'on déguste dehors après le repas.

Photos de l'Érable rouge (Acer rubrum)

Source des images: Wikimédia

Produit correspondant

  • Erable du Japon doré - Acer palmatum 'Aureum'
Par , publié sur jardin-secrets.com le 31-10-2016

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise)

Menu
Encyclopédie des plantes
Ce site utilise des cookies savoir plus fermer