Gaillet gratteron (Galium aparine)

Plantes à massif > Gaillet gratteron

Gaillet gratteron
En résumé
  • Port: grimpant, rampant
  • Hauteur: moyenne (30 cm)
  • Exposition: ensoleillée ou mi-ombragée
  • Floraison: printemps / été
  • Couleur: blanc
  • Rusticité: très rustique (-15°C)
  • Difficulté: facile
  • Fleur à bouquet: non

Genre: Galium
Espèce: aparine
Famille: Rubiacées
Origine: Asie, Europe

Le Gaillet gratteron est une plante annuelle au port rampant ou grimpant. D'une croissance rapide, il mesure 30 cm de haut en rampante mais peut atteindre 1,50 m en grimpante.

Le saviez-vous ?

Le genre compte environ 400 espèces de plantes annuelles ou vivaces.
Le Gaillet gratteron doit son nom latin, Galium, au grec « gala » qui désigne le lait.
Les feuilles, les tiges et les fruits sont recouverts de poils raides et crochus qui s'accrochent très facilement aux vêtements ou aux poils d'animaux. Ces poils servent également à la plante à s'accrocher à un support pour grimper.
Les feuilles et les tiges peuvent être consommées crues en salades ou cuites en soupes. Elles sont riches en vitamine C. Les graines peuvent être torréfiées pour obtenir une boisson similaire au café.
La plante est également utilisée comme tonique, diurétique et sudorifique.

Culture et entretien du Gaillet gratteron

La plantation s'effectue au printemps, en dehors des périodes de gel.
Le sol de votre jardin doit être frais, bien drainé et riche en azote.
L'exposition doit être ensoleillée ou mi-ombragée.
Il n'y a aucun entretien à prévoir. Une fois installé, le Gaillet gratteron se débrouille seul. Il est très rustique et tolère des températures hivernales de l'ordre de -15°C.

Multiplication du Gaillet gratteron

Floraison du Gaillet gratteron

La floraison apparaît de la fin du printemps au début de l'été. Elle se compose de minuscules fleurs blanches situées à l'aisselle des feuilles.
Les fruits sont sphériques et recouverts de poils raides et crochus et contenant des graines.

Autres espèces de Galium présentes sur le site:

Par-delà le jardinage

Selon le médecin et botaniste grec Dioscoride (40-90), les bergers de la Grèce Antique utilisaient les tiges des Gaillets pour confectionner une sorte de tamis afin de filtrer le lait. C'est pourquoi il a baptisé ces plantes "Galium", en s'inspirant du grec "gala" qui signifie "lait".

Au XVIIIe siècle, le botaniste suédois Carl von Linné (1707-1778) confirmera d'ailleurs cet usage de la plante, tout comme l'herboriste britannique Maud Grieve (1858-1941) au XXe siècle, qui écrira dans l'un de ses derniers livres qu'il a toujours cours parmi les élevages "traditionnels" (comme quoi cette notion ne date pas d'hier): A Modern Herbal (1931).

Quant au nom d'espèce "Aparine", on le doit au naturaliste grec Théophraste (-371 -288), il signifie "s'accrocher" ou "s'agripper", en référence, semble-t-il, à la capacité qu'ont les feuilles et les tiges à s'accrocher à la peau ou aux tissus grâce à leurs minuscules crochets.

Photos du Gaillet gratteron (Galium aparine)

Photo 1Photo 2Photo 3Photo 4Photo 5Photo 6Photo 7Photo 8+36Photo 9Photo 10Photo 11Photo 12Photo 13Photo 14Photo 15Photo 16Photo 17Photo 18Photo 19Photo 20Photo 21Photo 22Photo 23Photo 24Photo 25Photo 26Photo 27Photo 28Photo 29Photo 30Photo 31Photo 32Photo 33Photo 34Photo 35Photo 36Photo 37Photo 38Photo 39Photo 40Photo 41Photo 42Photo 43Photo 44

Source des images: Wikimédia

Par , publié sur jardin-secrets.com le 22-09-2017

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise).