Rosier 'Michel Serrault' (Rosa 'Michel Serrault')

Rosiers > Rosier 'Michel Serrault'

Rosier 'Michel Serrault'
En résumé
  • Port: buissonnant
  • Hauteur: moyenne (0,80 m)
  • Remontant: oui
  • Fleurs: doubles
  • Feuillage: caduc
  • Rusticité: très rustique (-20°C)
  • Exposition: ensoleillée
  • Floraison: printemps / été / automne
  • Couleur: orange, rose
  • Parfum: non

Genre: Rosa
Cultivars: 'Michel Serrault'
Famille: Rosacées
Classification: Rosier moderne

Le Rosier 'Michel Serrault' est un arbuste buissonnant au feuillage caduc. Il mesure 80 centimètres de haut pour 60 centimètres de large.

Remontant, il offre des fleurs doubles réunies en bouquet. La floraison apparaît à partir du mois de mai et remonte jusqu'aux premières gelées.

Très rustique, le Rosier 'Michel Serrault' tolère des températures hivernales de l'ordre de -20°C.

Il préfère un sol normal et une exposition ensoleillée.

Ce rosier fut primé « Rose de l'année » à Monza en 2004.

Culture, entretien et taille des Rosiers

Afin que la culture et l'entretien des rosiers n'aient plus aucun secret pour vous, Rosier 'Michel Serrault' inclus, nous avons également mis en ligne un grand dossier: Tout savoir sur les Rosiers.

Dans ce dossier sur le jardinage, vous trouverez une série d'articles qui vous expliqueront dans le détail comment cultiver, entretenir, identifier, choisir et soigner les rosiers:

Par-delà le jardinage

Michel Serrault (1928-2007) a beau avoir tourné dans La cage aux folles ou Assassin(s), s'être déshabillé en direct lors d'un journal de 20h devant un Bruno Masure troublé, exploit pour lequel il fut d'ailleurs interdit de direct durant des années, il était un catholique fervent.

Si fervent, qu'il se destinait d'abord à la prêtrise. Dans sa jeunesse, il fut séminariste durant deux ans, jusqu'à ce que son directeur de conscience (prêtre qui fait office de guide lors du séminaire) lui suggère de renoncer à prononcer ses voeux, persuadé que son destin de catholique n'était pas dans les ordres mais dans la comédie. Il croyait dans la capacité du jeune séminariste à apporter du bonheur aux autres par ce biais, voyant cela comme une autre façon de servir Dieu, celle qui était prévue pour lui. De toute façon, de son propre aveux, Michel Serrault ne se serait jamais habitué à la chasteté...

Il prit alors des cours de comédie dans les années 1940, fit du théâtre, du cabaret, du cinéma. Au début des années 1970, avec des films comme Le Viager ou La cage aux folles, il acquit une célébrité qui ne fana jamais. C'est vrai qu'il nous en a apporté du bonheur.

Par , publié sur jardin-secrets.com le 21-01-2017

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise).