Rosier 'Jean Cocteau' (Rosa 'Jean Cocteau')

Rosiers > Rosier 'Jean Cocteau'

Rosier 'Jean Cocteau'
En résumé
  • Port: buissonnant
  • Hauteur: moyenne (0,80 à 0,90 m)
  • Remontant: oui
  • Fleurs: doubles
  • Feuillage: caduc
  • Rusticité: très rustique (-20°C)
  • Exposition: ensoleillée, mi-ombragée
  • Floraison: printemps / été / automne
  • Couleur: rose, jaune
  • Parfum: non

Genre: Rosa
Cultivars: 'Jean Cocteau'
Famille: Rosacées
Classification: Rosier moderne

Le Rosier 'Jean Cocteau' est un arbuste buissonnant au feuillage caduc. Il mesure 80 à 90 cm de haut.

Remontant, il offre des fleurs doubles réunies en bouquet. La floraison apparaît à partir du mois de mai et remonte jusqu'en octobre.

Très rustique, le Rosier 'Jean Cocteau' tolère des températures hivernales de l'ordre de -20°C.

Il préfère un sol normal et une exposition ensoleillée ou mi-ombragée.

Ce rosier offre une excellente résistance aux maladies et a obtenu plusieurs prix dans divers concours.

Culture, entretien et taille des Rosiers

Afin que la culture et l'entretien des rosiers n'aient plus aucun secret pour vous, Rosier 'Jean Cocteau' inclus, nous avons également mis en ligne un grand dossier: Tout savoir sur les Rosiers.

Dans ce dossier sur le jardinage, vous trouverez une série d'articles qui vous expliqueront dans le détail comment cultiver, entretenir, identifier, choisir et soigner les rosiers:

Par-delà le jardinage

En 1946, Jean Cocteau (1889-1963) réalise La Belle et la Bête avec Josette Day (1914-1978) et Jean Marais (1913-1998). Cette première adaptation du conte de fées attire 3.8 millions de spectateurs, on parle alors de triomphe. Il s'agit sans doute aujourd'hui du film le plus connu de Cocteau, il fut d'ailleurs une source d'inspiration pour la version de Disney sortie en 1991.

À l'origine, La Belle et la Bête devait être une collaboration avec Marcel Pagnol (1895-1974), mais ce dernier a quitté sa compagne au stade de la préproduction, compagne qui n'était autre que Josette Day, pour épouser celle qui était jusque-là sa maîtresse, Jacqueline Bouvier (1920-2016). Ses relations avec l'actrice principale étant forcément très tendues, Pagnol fut obligé de se retirer.

Autre anecdote, le tournage fut un cauchemar pour Jean Marais à cause de son costume. Il devait arriver chaque jour aux aurores car les maquilleuses et costumières avaient besoin de plusieurs heures pour le préparer, le plus long étant la fixation de son masque qui prenait environ trois heures.

Par , publié sur jardin-secrets.com le 08-04-2018

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise)

Menu
Encyclopédie des plantes
Ce site utilise des cookies savoir plus fermer