Rosier 'Marie Curie' (Rosa 'Marie Curie')

Rosiers > Rosier 'Marie Curie'

Rosier 'Marie Curie'source
En résumé
  • Port: buissonnant
  • Hauteur: moyenne (0,70 m)
  • Remontant: oui
  • Fleurs: doubles
  • Feuillage: caduc
  • Rusticité: très rustique (-20°C)
  • Exposition: ensoleillée
  • Floraison: printemps / été / automne
  • Couleur: rose
  • Parfum: oui

Genre: Rosa
Cultivars: 'Marie Curie'
Famille: Rosacées
Classification: Rosier moderne

Le Rosier 'Marie Curie' est un arbuste buissonnant au feuillage caduc. Il mesure 70 cm de haut pour 60 cm de large.

Remontant, il offre des fleurs doubles au parfum puissant et épicé. La floraison apparaît à partir du mois de mai et remonte jusqu'aux premières gelées.

Très rustique, le Rosier 'Marie Curie' tolère des températures hivernales de l'ordre de -20°C.

Il préfère un sol normal et une exposition ensoleillée.

C'est un rosier très florifère qui fut médaillé d'or à La Haye en 1996.

Culture, entretien et taille des Rosiers

Afin que la culture et l'entretien des rosiers n'aient plus aucun secret pour vous, Rosier 'Marie Curie' inclus, nous avons également mis en ligne un grand dossier: Tout savoir sur les Rosiers.

Dans ce dossier sur le jardinage, vous trouverez une série d'articles qui vous expliqueront dans le détail comment cultiver, entretenir, identifier, choisir et soigner les rosiers:

© salicyna

© geolina163

Par-delà le jardinage

En 1903, Pierre Curie (1859-1906) et son épouse Marie (1867-1934) reçoivent le prix Nobel de physique pour leurs recherches sur les radiations. En 1911, Marie Curie reçoit le prix Nobel de chimie pour ses recherches sur le polonium et le radium. Immense scientifique et première femme à recevoir un prix Nobel, Marie Curie est aussi la première à diriger un laboratoire universitaire et la première à enseigner à la Sorbonne.

Avec un tel parcours, elle est l'objet de nombreuses sollicitations. Elle n'y répond guère, d'une part car elle n'a évidemment que peu de temps libre, d'autre part car différentes épreuves ont aggravé son mauvais caractère et sa santé fragile, notamment le décès de son époux en 1906 et le lynchage médiatique dont elle est victime en 1911, conséquence de sa liaison avec le physicien Paul Langevin (1872-1946). D'ailleurs, lorsqu'elle reçoit son deuxième prix Nobel en 1911, les grands journaux ne relaient pas l'information.

Georges Truffaut (1872-1948), fondateur des jardineries du même nom, est l'un des rares à avoir obtenu un rendez-vous, de surcroît en 1906 alors qu'elle est au plus mal. Passionné de physique et de chimie, il est persuadé que les radiations pourraient être utilisées en horticulture et aimerait lui soumettre ses recherches. Intriguée, Marie Curie accepte de le recevoir. Elle est d'abord glaciale, puis, constatant que Truffaut maîtrise réellement son sujet, elle se montre plus avenante et lui suggère même quelques pistes de réflexion. Truffaut abandonnera finalement cette idée, sans doute pour le mieux.

Par , publié sur jardin-secrets.com le 11-02-2017

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise)

Menu
Encyclopédie des plantes
Ce site utilise des cookies savoir plus fermer