jardin-secrets.com

Bien utiliser les couleurs dans son jardin

Fiches pratiques > Bien utiliser les couleurs dans son jardin

Bien utiliser les couleurs dans son jardinsource

En tant que jardinier, vous avez à votre disposition un très large choix de couleurs pour agrémenter votre jardin. En effet, les végétaux existants offrent une palette de couleurs presque infinie.

Le choix étant vaste, il est parfois difficile de se décider pour telle ou telle couleur, telle ou telle association ou pour tel ou tel emplacement. On ne sait pas trop quelle nuance s'accordera au mieux au reste du jardin.
On classe les couleurs en quatre grandes catégories: les couleurs chaudes, les couleurs froides, les nuances tendres et les tons neutres.

Voyons ici comment bien utiliser toutes les couleurs pour obtenir un ensemble visuellement harmonieux.

Bons et mauvais choix

Commençons par quelques règles simples à appliquer pour que votre jardin soit agréable à l'oeil.

Créer une dominante. Visuellement, le fait de créer un massif d'une seule couleur rend ce dernier harmonieux. Bien entendu, il est toutefois préférable de nuancer cette couleur avec toutes les teintes disponibles. Par exemple, un mélange de rose fuchsia, rose saumon, rose pâle etc.

Choisir les couleurs en fonction de l'exposition des végétaux. En fonction du degré d'ensoleillement, les couleurs ressortiront plus ou moins bien. Par exemple, le rouge est plus éclatant en pleine lumière. Les couleurs pâles comme le blanc ressortent mieux dans les endroits mi-ombragés ou ombragés.

Limiter le nombre de couleurs différentes. Dans un massif, n'associez jamais plus de deux couleurs différentes en plus du blanc.

Choix des mélanges. Certaines couleurs s'associent mal. C'est le cas du jaune et du rose pâle ou du bleu et du rouge vif, par exemple. Si vous avez peur de faire une mauvaise association, restez avec une couleur dominante déclinée en différentes teintes.

Cacophonie de couleurs. Évitez de mélanger toutes les couleurs disponibles dans un même massif. Même si cela semble joli et champêtre d'un premier abord, cela reste agressif pour l'oeil. De même, bannissez les associations de couleurs vives comme le rouge et l'orange.

Couleurs chaudes

Les couleurs chaudes sont dynamiques, toniques et lumineuses. Elles égayent le jardin et donnent l'impression d'une floraison abondante. Elles sont principalement représentées par les oranges, les jaunes et les rouges. Le rouge est la couleur de l'été par excellence alors que le jaune représente davantage le printemps. Évitez de donner trop de place au rouge qui peut devenir agressif à l'oeil.
Les couleurs chaudes doivent être placées en pleine lumière, là où elles seront les plus éclatantes. À noter toutefois que le rouge se décolore rapidement s'il est trop éclairé. Pour les plantes à feuillage doré, privilégiez plutôt un emplacement mi-ombragé.

Vous trouverez des couleurs chaudes chez, par exemple, le dahlia, la tulipe, le tison de Satan, les rosiers, la sauge et le pavot.

Couleurs froides

Les couleurs froides sont reposantes et plutôt appréciées au printemps. Ce sont principalement les bleus, les violets et les tons argentés (plus rares). On retrouve également ces couleurs froides sur de nombreux feuillages comme chez les plantes à feuillage glauque.
Évitez d'utiliser les couleurs froides en grand nombre sur de grandes surfaces, elles apporteraient alors un sentiment mélancolique. Les bleus s'associent très bien avec les jaunes, le gris ou l'argent. Par contre, utilisés seuls, ils assombrissent l'espace.
Placez les couleurs froides à la mi-ombre pour que la couleur ressorte mieux.

On retrouve les plus belles couleurs froides chez, entre autres, l'iris, la centaurée, le pied d'alouette, l'aconit, la campanule, l'agapanthe, la nigelle et le pavot bleu de l'Himalaya.

Nuances tendres

Après les couleurs chaudes et froides, parlons maintenant des nuances tendres. Ce sont les nuances que l'on appelle « pastel ». Ces nuances ont un côté apaisant, voire romantique (surtout pour le rose pâle). Les nuances tendres sont infinies, ce qui permet de créer des associations très variées.
Le blanc sublime les nuances tendres en les rendant plus lumineuses. C'est la nuance dominante chez les fleurs des champs, de fait, elle a un côté sauvage et naturel.
Évitez de composer un massif entièrement rose pâle. Ajoutez-y plutôt des petites touches de mauve, de bleu ou de violet.

Les grands classiques de nuances tendres: les rosiers, le lupin, la digitale, la lavande, l'aster le phlox et le penstémon.

Tons neutres

Nous arrivons enfin aux tons neutres. Les tons neutres sont indispensables pour un jardin réussi car ce dernier ne doit jamais être une explosion de teintes vives. Les tons neutres sont représentés par le vert et le blanc. Ils ne se présentent pas comme des couleurs dominantes mais apportent une touche de légèreté, visuellement parlant.
Les tons neutres peuvent être associés à toutes les autres couleurs. Ils permettent de nuancer les massifs, d'adoucir les couleurs dominantes et d'éclairer les teintes sombres (comme le bleu, le violet et le rouge). Ils donnent une impression d'apaisement. Le vert met en valeur les fleurs blanches. Les feuillages panachés de blanc ou d'argent apportent un certain raffinement. À noter que, dans un massif, la proportion de feuillage doit toujours être plus importante que le volume des fleurs.

On trouvera de beaux tons neutres chez la fougère, l'hosta, le ruban de bergère, le fenouil bronze, le lamier, l'alchémille, l'armoise et chez diverses graminées.

Par , publié sur jardin-secrets.com le 01-12-2018

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise)

Menu
Encyclopédie des plantes
Ce site utilise des cookies savoir plus fermer