jardin-secrets.com

Classification des Rosiers

Fiches pratiques > Classification des Rosiers

Lorsque l'on essaie de retracer la généalogie des Rosiers, on se heurte vite à quelques problèmes. Celle-ci est tellement complexe que parfois, même les spécialistes ne sont pas d'accord.

Pendant des siècles, Dame Nature s'est chargée seule de féconder les espèces, ce qui en a donné de nouvelles, procédant ainsi à une sorte de mutation naturelle.
Ensuite, ce fut au tour de l'homme de faire ses expériences d'hybridation. Si aujourd'hui, le rosiériste hybrideur note tous les croisements scrupuleusement, ce ne fut pas toujours le cas par le passé. De fait, pour les cultivars les plus anciens, il est souvent difficile de savoir avec certitude de quel croisement ils sont issus.

Pour simplifier la tâche des professionnels et des jardiniers, on classe les Rosiers en trois catégories: les Rosiers sauvages, les Rosiers anciens et les Rosiers modernes.

Rosier sauvages

Les Rosiers sauvages sont les tous premiers Rosiers apparus sur Terre. En jardinage, ils sont utilisés et cultivés depuis environ 3000 ans mais existent depuis 35 millions d'années.
Les premiers croisements ont été faits avec des espèces de Rosiers sauvages.
Bien qu'aujourd'hui ils soient peu représentés dans nos jardins, ce sont des Rosiers vigoureux, résistants aux maladies et qui ne demandent aucun entretien.

Rosier anciens

Les Rosiers anciens sont le résultat des croisements entre les Rosiers sauvages.
Avec l'arrivée de cette nouvelle catégorie de Rosier et la croissante augmentation de cultivars obtenus, les rosiéristes n'ont cessés de croiser ces variétés entres elles, augmentant toujours plus leur nombre.
Ces Rosiers sont toujours utilisés à ce jour, de façon moins importante que les Rosiers modernes cela dit.
On apprécie le côté « romantique » et « ancien » qu'ils donnent à un jardin. De même, leurs fleurs sont généralement de belle taille et parfumées, ce qui n'enlève rien à leur charme.

Rosier modernes

On arrive au bout de la chaîne avec les Rosiers modernes. Ils offrent ce que l'on peut appeler la « Rose classique » (celle que l'on trouve le plus couramment en tout cas).
À l'heure actuelle, ce sont les Rosiers les plus courants et de fait, les plus vendus. Chaque année, de nouvelles variétés sont créées.
La gamme des coloris est impressionnante, permettant ainsi de plaire au plus grand nombre. Les formes sont également variées. Les fleurs peuvent être doubles ou simples, larges ou étroites, groupées ou solitaires et le port buissonnant, arbustif, grimpant, miniature...

Par , publié sur jardin-secrets.com le 03-01-2015

Commentaires des internautes

(aucune inscription requise)

Ce site utilise des cookies