jardin-secrets.com

Coqueret du Pérou / Cerise de terre (Physalis peruviana)

Plantes à massif > Coqueret du Pérou

Coqueret du Pérousource
En résumé
  • Port: touffu, érigé
  • Hauteur: grande (100 cm)
  • Exposition: ensoleillée ou mi-ombragée
  • Floraison: printemps / été
  • Couleur: jaune
  • Rusticité: peu rustique (-7°C)
  • Difficulté: moyenne
  • Fleur à bouquet: non

Genre: Physalis
Espèce: peruviana
Famille: Solanacées
Origine: Amérique du sud

Le Coqueret du Pérou est une plante vivace à souche rhizomateuse, au port touffu et érigé et au feuillage caduc. D'une croissance rapide, il mesure jusqu'à 1 m de haut.

Le Saviez-vous ?

Le genre compte environ 80 espèces de plantes annuelles et vivaces.
Le Coqueret du pérou est très apprécié pour ses baies comestibles lorsqu'elles sont mûres (toxiques si elles sont ingérées avant maturité). Elles sont riches en vitamines, bêtacarotène et en pectine. On les consomme fraîches dans des salades de fruits ou comme garniture de desserts et de certaines viandes.
Elles entrent aussi dans la composition de certains vins, vinaigres, apéritifs et digestifs.
On peut aussi en faire des compotes, des gelées et des confitures.
Il est cependant préférable de les consommer avec modération car elles ont un effet laxatif et diurétique.
Bien que vivace, il est souvent cultivé comme une plante annuelle à cause de sa faible rusticité.

Culture et entretien du Coqueret du Pérou

La plantation s'effectue au printemps, après les derniers risques de gel.
Le sol doit être humide ou frais mais le Coqueret du Pérou s'acclimate aussi très bien dans un sol sec.
L'exposition doit être ensoleillée ou mi-ombragée, de préférence à l'abri des vents fort pour protéger la fructification.
Il y a peu d'entretien à prévoir. Le Coqueret du Pérou est peu rustique et tolère des températures hivernales de l'ordre de -7°C.
Arrosez-le en cas de fortes chaleurs ou de sécheresse prolongée. Dans les régions aux hivers doux, cultivez-le en vivace et rabattez la touffe au ras du sol. Protégez la souche du gel par un paillage.

Multiplication du Coqueret du Pérou

Floraison du Coqueret du Pérou

La floraison apparaît du printemps à l'été, selon le climat. Elle se présente sous la forme de petites fleurs jaunes naissant à l'aisselle des feuilles.
Vient ensuite l'apparition des baies ronde jaunes, rouges ou oranges, entourées d'un calice fragile orange. Ces baies se récoltent en septembre, à maturité, pour être consommées.

source

source

Autre espèce de Physalis présente sur le site:

Par-delà le jardinage

Originaire d'Amérique du sud, le Coqueret du Pérou est cultivé sous nos latitudes depuis le XVIIIe siècle.

Les anglais semblent être les premiers à l'avoir adopté, l'appréciant notamment pour son fruit. C'est d'ailleurs à eux que l'on doit l'un de ses principaux noms, la "groseille du cap" ("cape gooseberry"), en référence au cap de Bonne-Espérance où les colons anglais ont importé avec beaucoup de succès sa culture.

Il est parfois dit que c'est en réalité l'aspect du fruit qui aurait inspiré ce nom, ce dernier semblant être vêtu d'une cape. Il n'existe cependant aucune source antérieure au XXe siècle pour corroborer cette version, aussi s'agit-il vraisemblablement d'un mythe.

Photos du Coqueret du Pérou (Physalis peruviana)

Source des images: Wikimédia

Par , publié sur jardin-secrets.com le 04-12-2017

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise)

Menu
Encyclopédie des plantes
Ce site utilise des cookies savoir plus fermer