Boutique en ligne
Tetrapanax papyrifer ( arbre à papier de riz) Pot de 7 litres 80/100 cm

68.50€Afficher
Cassia grandis (arbre bucut) Pot de 2 litres - 30/80 cm

47.50€Afficher
Tetrapanax papyrifer ( arbre à papier de riz) Pot de 3 litres 30/40 cm

47.50€Afficher

Faire son compost

L'abri de jardin idéal

Multiplication des végétaux

Connaître le sol de son jardin

Potager pour les nuls

Bien arroser son jardin

Faire ses purins de plantes

Installer une serre

 

Culture des arbres

Fiches pratiques > Culture des arbres

  1. Introduction
  2. Plantation des arbres
  3. Nécessité du tuteurage des arbres
  4. Entretien des arbres
  5. Taille des arbres
  6. Problèmes courants des arbres

Culture des arbres

Il n'est pas rare pour un jardinier d'envisager de planter un arbre dans son jardin. Majestueux, le plus souvent de grande longévité, l'arbre est en effet un élément décoratif de choix en plus d'apporter de l'ombrage (pour certaines essences).
Toutefois, un arbre demande quelques soins, que ce soit à la plantation ou plus tard pour assurer sa croissance et sa bonne santé.

De la plantation à l'entretien en passant par les problèmes courants (maladies et parasites), voici quelques conseils généraux sur la culture des arbres.

Plantation des arbres

L'époque de plantation des arbres varie selon les espèces et aussi selon le climat de votre région. Toutefois, le plus généralement, les arbres se plantent en automne ou en hiver, voire au printemps.
Une fois l'emplacement pour votre arbre choisi, creusez un trou d'environ 80 cm à 1 m de diamètre pour 60 cm de profondeur. Ameublissez le sol au fond du trou et ajoutez un peu de fumier ou de compost. Couvrez ensuite cette couche d'un peu de terre afin d'éviter que les racines se trouvent directement en contact avec le fumier ou le compost. Pour la suite, tout dépend du conditionnement de l'arbre que vous aurez acheté: en racines nues, en conteneurs ou en motte.

Arbres achetés en racines nues: Avant la plantation, taillez un peu les branches et rafraîchissez les racines. Trempez ensuite ces dernières dans un bain de boue épaisse (technique du pralinage). Placez un tuteur en l'enfonçant dans le trou à environ 30 cm de profondeur. Placez ensuite l'arbre dans le trou en plaçant le tronc près du tuteur puis bouchez le trou avec de la terre. Tassez légèrement la terre tout en remuant doucement l'arbre pour enlever les poches d'air entre les racines. En remplissant le trou, formez une cuvette pour favoriser la pénétration de l'eau d'arrosage. Fixez enfin le tronc au tuteur et arrosez copieusement.

Arbres achetés en conteneurs: Avant la plantation, trempez le conteneur dans de l'eau pendant quelques minutes. Retirez ensuite le conteneur et placez l'arbre dans le trou. Comblez ce dernier de terre en formant une cuvette et tassez doucement pour ne pas détruire la motte. Placez enfin un tuteur en biais sans que ce dernier ne traverse la motte et fixez-le au tronc.

Arbres achetés en motte: Avant la plantation, trempez la motte dans de l'eau pendant quelques minutes. Ensuite, placez la motte au milieu du trou et défaites le lien qui retient le filet puis retirez-le. Comblez de terre le trou en formant une cuvette et en tassant légèrement pour ne pas abîmer la motte.

Nécessité du tuteurage des arbres

Le tuteurage à la plantation va permettre de stabiliser l'arbre. Placez le tuteur face au vent dominant ou face au soleil couchant. Privilégiez des tuteurs en bois dur taillés en pointe et supérieurs d'environ 80 cm par rapport au tronc. Vous pouvez faire tremper votre tuteur dans un produit pour le protéger de la pourriture s'il n'a pas été traité préalablement. Fixez le tronc au tuteur avec des liens appropriés en plastique (le métal ou le fil électrique risque de blesser l'écorce). Ne serrez pas les liens car l'arbre n'ayant pas sa position définitive, il doit pouvoir bouger sans difficultés.

Entretien des arbres

Une fois la plantation faite, il va falloir prendre soin de votre arbre.
Durant les deux premiers étés qui suivent la plantation, il faudra arroser votre arbre régulièrement afin qu'il s'enracine correctement. Comptez un arrosoir de 12 ou 15 L une fois par semaine. Il est possible d'installer un paillage au pied de votre arbre afin de préserver la fraîcheur et l'humidité du sol plus longtemps. Cela empêche également le développement des mauvaises herbes.

Taille des arbres

Généralement, les arbres achetés en pépinières sont déjà formés. La taille de mise en forme n'est donc pas nécessaire à la plantation. Seuls les arbres à racines nues (hors ceux du genre Aesculus) peuvent être taillés à la plantation.
Par la suite, il s'agit juste d'un entretien courant. Sur les arbres à feuillage panaché, supprimez les rameaux produisant des feuilles vertes (ces derniers apparaissent occasionnellement). Coupez au ras du tronc les grosses branches gênantes ou celles cassées. Enduisez de mastic cicatrisant la plaie résultant de cette coupe.
Les élagages importants sont traumatisants pour l'arbre, vecteurs de maladies et peu esthétiques. Préférez plutôt des tailles légères et régulières sur des petites branches.

Problèmes courants des arbres

Arbres comme arbustes, bien qu'assez résistants, sont globalement sujets aux mêmes attaques de maladies et parasites.

Les attaques d'insectes sont rarement mortelles pour le sujet concerné mais peuvent nuire à l'esthétique, compromettre la floraison et perturber le développement.

Les cochenilles s'attaquent aux feuilles et aux tiges afin d'en aspirer la sève. Les parties attaquées jaunissent et dépérissent en cas d'attaque importante.
Les pucerons provoquent des déformations des feuilles et des jeunes pousses. La substance collante qu'ils sécrètent développe une moisissure noire (fumagine).

Les maladies et bactéries, en plus d'occasionner les mêmes dégâts que les attaques d'insectes, peuvent être mortel pour le sujet atteint, surtout si on ne fait rien pour endiguer la propagation.

Le botrytis touche les feuilles, les tiges, les fruits et les boutons floraux. Les parties touchées brunissent et, par temps humide, se couvrent d'un feutre gris jusqu'à dépérissement.
Les chancres se développent sur une blessure de l'écorce. Ils forment des boursouflures et des crevasses sur cette dernière, laissant apparaître le tissu intérieur. Cela entraîne parfois le suintement d'une substance visqueuse. Les parties touchées n'étant plus alimentées par la sève, elles s'effeuillent et dépérissent. Si la maladie se propage à d'autres parties, l'arbre atteint finit par mourir.
Le feu bactérien est dû à une bactérie. Certaines pousses se dessèchent brutalement en sécrétant souvent un liquide blanchâtre. À terme, cela conduit à la mort du sujet atteint.
L'oïdium forme un feutrage blanc sur les feuilles et les tiges. La croissance du sujet atteint est affaiblie et les parties touchées risquent de mourir.
Le pourridié se manifeste par la pourriture des racines et de la base du tronc. Cette maladie est due à divers champignons du sol. Les sujets affaiblis dépériront et mourront rapidement et inéluctablement.
La rouille couvre le feuillage de pustules brun orangé. Ce dernier finit par dépérir.

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise).

On a essayé pour vous
Amaryllis Waxz - Bakker
Annonceur
Arbres, arbres fruitiers et arbustes
  • Cyprès de Nootka
  • Chimonanthe luisant
  • Groseillier des Alpes
Bonsaïs
  • Carmona
  • Troène de Chine
  • Arbre aux quarante écus
Cactées et plantes grasses
  • Stenocactus crispatus
  • Schlumbergera opuntioides
  • Pachypode succulent
Plantes à massif
  • Laîche élevée 'Aurea'
  • Lamier jaune
  • Jonc fleuri
Plantes carnivores
  • Droséra venusta
  • Droséra spatulata
  • Droséra scorpioides
Plantes vertes et fleuries
  • Curcuma angustifolia
  • Clivia caulescent
  • Crossandra flava
Potager
  • Menthe gingembre
  • Poire-melon
  • Épinard-fraise
Rosiers
  • Rosier 'Rouge Meillandecor'
  • Rosier 'Fritz Nobis'
  • Rosier 'Frau Dagmar Hastrup'