jardin-secrets.com

Culture des conifères

Fiches pratiques > Culture des conifères

Les conifères sont des arbres et des arbustes que l'on rencontre fréquemment dans les jardins, que ce soit dans les jardins privés ou les jardins publiques. Ces végétaux offrent, grâce à leur feuillage persistant, un décor permanent, quelque soit la saison.
La multitude d'espèces existantes permet d'avoir un choix conséquent tant au niveau des volumes qu'au niveau des coloris, permettant ainsi de plaire au plus grand nombre.

De culture assez simple, ils peuvent s'implanter partout et dans toute configuration: sujet isolé, massif arbustif, haie... Ils plairont aussi bien aux jardiniers novices qu'aux jardiniers confirmés.

De la plantation à l'entretien en passant par les problèmes courants (maladies et parasites), voici quelques conseils généraux sur la culture des conifères.

Plantation des conifères

L'époque de plantation des conifères s'effectue le plus généralement en automne ou en hiver, voire au printemps.
Une fois l'emplacement pour votre conifère choisi, creusez un trou d'environ 60 cm à 1 m de diamètre pour 50 à 70 cm de profondeur, selon la taille des sujets achetés. Prévoyez l'installation d'un tuteur oblique, surtout si l'emplacement est exposé aux vents. N'enterrez pas trop la motte de terre, la surface de cette dernière devant se trouver à 5 ou 6 cm du niveau du sol. Ensuite, tassez légèrement et aménagez une cuvette pour l'arrosage. Enfin, arrosez copieusement (25 à 30 L d'eau), cela permettra de compléter le tassement de la terre naturellement. Toutefois, la plantation diffère légèrement selon le conditionnement du conifère que vous aurez acheté: en bac, en conteneur ou en motte.

Conifère achetés en bac: Le bac est une sorte de coffre en bois constitué de planchettes cerclées de fil de fer. Commencez par placer le bac dans le trou de plantation à la hauteur voulue. Inclinez-le et enlevez le fond puis coupez le cerclage et retirez les planchettes. Comblez le trou avec de la terre et arrosez copieusement. Si l'emplacement est venteux, installez des haubans afin que votre conifère pousse bien droit.

Conifère achetés en conteneur: Enlevez le conteneur en retournant le sujet et en frappant d'un coup sec le fond du conteneur. Si vous avez des difficultés pour l'enlever, trempez-le quelques minutes dans de l'eau. Placez ensuite la motte dans le trou de plantation à bonne hauteur et rebouchez le trou avec de la terre.

Conifère achetés en motte: Si la motte est sèche, trempez-la dans de l'eau pendant quelques minutes. Placez ensuite la motte dans le trou de plantation à la hauteur souhaitée, coupez les liens et retirez le filet entourant la motte. Rebouchez ensuite le trou avec de la terre. Certaines mottes sont faites avec un filet biodégradable, vous pouvez alors laisser ce dernier dans le trou, après l'avoir ouvert.

Entretien des conifères

Une fois plantés, les conifères ne demandent que très peu de soins. Ce sont des arbres et des arbustes peu exigeants. Toutefois, si votre sol est pauvre, vous pouvez de temps en temps faire des apports d'engrais approprié. Le point le plus important dans l'entretien des conifères est l'arrosage. Il faut veiller à les arroser abondamment en période estivale durant les premières années qui suivent la plantation. Une fois bien installés, ils ne nécessiteront plus d'arrosage (sauf espèces sensibles à la sécheresse).

Taille des conifères

La taille est rarement nécessaire chez les conifères, sauf pour ceux plantés en haie et ceux destinés aux topiaires. Certaines espèces pourront supporter des tailles régulières afin qu'ils conservent une forme bien nette. D'autres pourront supporter des tailles plus sévères. Il faudra vous référer aux conseils donnés pour chaque espèce.
Certains conifères produisent plusieurs pousses principales verticales, appelées flèches. Contentez-vous de conserver la plus vigoureuse.

Problèmes courants des conifères

Le conifères sont sujets à des problèmes moins nombreux que les autres arbres et arbustes. Les problèmes les plus courants que l'on rencontre chez ces végétaux sont dus, la plupart du temps, à des insectes. Toutefois, cela ne fait pas d'eux un problème à prendre à la légère. Lors d'une attaque importante, ils peuvent causer la mort du végétal atteint.

La chenille processionnaire du pin se nourrit des aiguilles des conifères. En fin d'automne, des gros cocons blancs apparaissent à l'extrémité des branches. Lorsque un conifère subit des attaques successives de ce type de chenille, cela entraîne une défoliation et, dans le pire des cas, la mort du sujet. Cette chenille, comme son nom l'indique, s'attaque principalement aux pins.

Les araignées rouges sont de très petits acariens piqueurs-suceurs de sève. Le feuillage devient terne, se décolore et se nécrose. Dans le cas d'une attaque importante, alliée à une période de sécheresse, les conséquences peuvent être désastreuses: dessèchement brutal, mort d'une branche ou pire, mort d'un pied.

Le chermès est un petit insecte noir piqueur-suceur ressemble à une puceron. Il se nourrit de la sève des conifères mais ne met que rarement la vie du sujet atteint en péril. Les symptômes diffèrent selon les sujets atteints. Chez les épicéas, des gales inesthétiques apparaissent, mais chez les sapins ou les mélèzes, les jeunes pousses sont déformées et le feuillage jaunit.

Par , publié sur jardin-secrets.com le 23-12-2017

Commentaires des internautes

(aucune inscription requise)

Ce site utilise des cookies