jardin-secrets.com

Fumagine : symptômes et traitement

Maladies & Ravageurs > Fumagine

La fumagine est une maladie cryptogamique due à un champignon (Capnodium oleaginum ou Fumago salicina).
Ce n'est pas une maladie très grave en soit mais elle est causée par une précédente attaque d'insectes piqueurs suceurs de sève comme les cochenilles, les pucerons, les aleurodes ou les altises.

Si on laisse la maladie se développer et que l'on ne fait rien pour endiguer l'attaque des insectes qui en sont la cause, la plante atteinte se trouve très affaiblie et voit sa croissance ralentie. Dans de rares cas, cela entraîne la mort du végétal.

Végétaux concernés par la fumagine

Comme nous le mentionnions plus haut, la fumagine est le résultat d'une attaque d'insectes piqueurs suceurs de sève. Du fait, toutes les plantes sujettes aux attaques de ces insectes sont susceptibles d'être également atteints de fumagine.
Toutefois, on la rencontre plus fréquemment sur les arbres fruitiers (y compris les agrumes), les rosiers, les Camélias, les Hortensias, les Rhododendrons, Les Lauriers-roses...

Symptômes et développement de la fumagine

Les fameux insectes piqueurs suceurs de sève (altise, puceron, aleurode, cochenille...) sont porteurs de fumagine et rejettent des sucres appelés miellat après leur digestion. Les spores de la fumagine se développent sur ce fameux miellat sécrété par les insectes et déposé sur les feuilles.

La fumagine se caractérise par un dépôt noir ressemblant à de la suie sur les feuilles ou les fruits. Ce dépôt empêche les feuilles de fonctionner normalement. Elles respirent moins bien voir plus du tout et ne peuvent plus continuer le processus de photosynthèse, vital à la plante. Les feuilles finissent par s'asphyxier, jaunissent et tombent.

Pour autant, la fumagine ne pénètre pas dans les tissus de la plante. Si l'on gratte le dépôt noir sur les feuilles avec le doigt, on observe que la feuille est intacte en dessous. Par contre, l'action combinée des attaques d'insectes et de la fumagine affaiblissent grandement la plante affectée.

La maladie se développe généralement pendant les beaux jours, de l'été à l'automne, surtout s'il fait chaud.

Lutter contre la fumagine

La fumagine étant une conséquence d'attaques d'insectes piqueurs suceurs de sève, le premier geste à faire est de chercher les fameux insectes responsables.
Par la même occasion, on nettoiera les feuilles atteintes avec une eau savonneuse (savon noir) et un chiffon ou une éponge (il suffit de frotter doucement la feuille pour retirer le dépôt noir). Si certaines feuilles sont trop atteintes ou ont commencé à jaunir, enlevez-les et brûlez-les.

Lorsque l'insecte responsable est identifié, on traitera la plante en conséquence. Selon l'insecte en question, on choisira un traitement biologique à base de savon noir, de purin d'ortie (ou d'autres plantes), d'alcool à brûler ou on fera appel aux auxiliaires adéquats pour régler le problème (les coccinelles contre les pucerons, par exemple).

Une fois la plante débarrassée des insectes, le miellat va se tarir et la fumagine disparaîtra progressivement et naturellement. Pendant ce temps, continuez de nettoyer régulièrement les feuilles.

Les actes de prévention contre la fumagine consistent à prévenir de l'apparition des insectes piqueurs suceurs de sève. Pour cela, rien de tel que des pulvérisations régulières de purin d'ortie (qui sert de répulsif) ou de bouillie bordelaise au début du printemps.

Par , publié sur jardin-secrets.com le 05-12-2015

Commentaires des internautes

(aucune inscription requise)

Ce site utilise des cookies