Sarracénie blanche (Sarracenia leucophylla)

Plantes carnivores > Sarracénie blanche

Sarracénie blanche
En résumé
  • Port: rosette
  • Exposition: ensoleillée
  • T°C: saisonnière (-15 à 30°C)
  • Sol: humide
  • Piège: passif
  • Difficulté: moyenne

Genre: Sarracenia
Espèce: leucophylla
Famille: Sarracéniacées
Origine: États-Unis

La Sarracénie blanche est une plante très recherchée pour ses urnes blanches veinées de vert ou de rouge. C'est probablement la plus belle du genre en plus d'être assez simple de culture pour une plante carnivore.
Elle peut atteindre 95 centimètres de haut. Ses fleurs sont rouges et agréablement parfumées.

Multiplication de la Sarracénie blanche

Entretien de la Sarracénie blanche

L'arrosage doit être fréquent en été. La base du pot doit toujours tremper dans l'eau. En hiver, maintenez simplement le substrat juste humide.
La Sarracénie blanche supporte des températures estivales de l'ordre de 30°C. En hiver, elle tolère jusqu'à -15°C à condition qu'elle soit dans un grand pot (50L minimum).
Le taux d'hygrométrie doit être maintenu entre 40 et 70%.
L'exposition doit être très lumineuse ; le plein soleil est accepté. Plus elle bénéficie de lumière, plus les urnes sont colorées et bien droites.
Le substrat standard pour plante carnivore est idéal, soit, 70% de tourbe, 15% de sable et 15% de vermiculite.

Ennemis de la Sarracénie blanche

Comme toute plante évoluant en milieu très humide, il existe des risques de pourriture liée aux champignons.

Fonctionnement du piège des Sarracenias

Le piège passif des Sarracenias est constitué d'une feuille en forme de cône.
L'extrémité de ce cône présente des glandes dégageant une substance attirant les insectes qui les enivre s'ils y goûtent.
L'insecte ainsi désorienté par la substance va tomber dans le piège ; il arrive aussi que certains insectes y descendent d'eux-mêmes.

La remontée leur sera impossible: l'intérieur du cône est recouvert de poils orientés vers le bas et chaque mouvement de l'insecte l'entraînera un peu plus vers le fond où il sera digéré.

L'opercule surplombant le cône ne se referme pas. Il a pour seul but d'empêcher la pluie de remplir le cône.

Autres espèces de Sarracenia présentes sur le site:

Par-delà le jardinage

Originaires des États-Unis, les Sarracénies ont vraisemblablement été découvertes au XVIe siècle.

Charles de L'Écluse (1526-1609) est le premier botaniste à avoir décrit une Sarracénie, se basant sur un spécimen séché. L'explorateur Jacques Cartier (1491-1557) est généralement considéré comme le fournisseur de ce spécimen, faisant de lui le découvreur des Sarracénies lors de sa fameuse expédition vers le Québec.

La création du mot "Sarracenia" est quant à elle l'oeuvre de Michel Sarrazin (1659-1734), naturaliste et membre du Conseil souverain de la Nouvelle-France (ou Conseil supérieur de Québec).

Photos de la Sarracénie blanche (Sarracenia leucophylla)

Photo 1Photo 2Photo 3Photo 4Photo 5Photo 6Photo 7Photo 8+14Photo 9Photo 10Photo 11Photo 12Photo 13Photo 14Photo 15Photo 16Photo 17Photo 18Photo 19Photo 20Photo 21Photo 22

Source des images: Wikimédia

Par , publié sur jardin-secrets.com le 16-01-2017

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise).