Aleurode : dégâts et traitement

Maladies & Ravageurs > Aleurode

Aleurode

L'aleurode, également appelée « mouche blanche », est un insecte volant minuscule, reconnaissable par sa couleur blanche. C'est un insecte piqueur suceur de sève qui peut dangereusement affaiblir un végétal.
L'aleurode ne vie généralement pas seule. Lorsque l'on commence à en voir une, on peut être sûr que d'autres de ses congénères ne vont pas tarder à arriver. D'où l'importance d'agir vite pour éviter les attaques massives.

Végétaux préférés de l'aleurode

L'aleurode peut s'attaquer à de nombreuses plantes, que ce soit en intérieur, sous serre ou au jardin. Il en existe de nombreuses espèces mais trois d'entre-elles sont les plus fréquentes: l'aleurode de serre, l'aleurode du tabac et l'aleurode du chou.
L'aleurode de serre et du tabac sont les espèces qui attaquent principalement les plantes d'intérieur ou de serre. L'aleurode du chou, quant à elle, préfère se nourrir en extérieur.

Les aleurodes ont une préférence pour les Solonacées (tomate, pomme de terre, aubergine...), les choux, les cucurbitacées, la chélidoine, le rhododendron (et azalée), les pélargoniums, certaines plantes aromatiques... bref, la liste est assez longue !

Développement et dégâts de l'aleurode

Les aleurodes aiment la chaleur (elles viennent d'Amérique du sud) et donc, ne se développent que lorsque la température leur est favorable (printemps / été). Elles vivent sur le revers des feuilles. Les oeufs et les larves y sont fixés et recouverts d'une pellicule cireuse.
Les adultes mesurent environ 3 mm. Lorsque l'on s'approche, ils s'envolent en dégageant un espèce de fin nuage blanc.
Les adultes vivent 20 à 30 jours et chaque femelle peut pondre 600 oeufs dans sa vie. La durée d'incubation des oeufs est de 6 à 20 jours, selon la température. Leur colonisation peut donc être très rapide.

Comme nous le disions plus haut, l'aleurode est un insecte piqueur suceur. Elle se nourrit de la sève des plantes.
Si la colonie d'aleurode est nombreuse, cela entraîne un affaiblissement du végétal pouvant conduire à sa mort.
Les aleurodes sécrètent également de la cire et du miellat qui s'accumulent sous les feuilles. Cela favorise le développement de la fumagine (un champignon) et de bactéries. Elles sont aussi parfois vecteurs de virus.

Lutter contre l'aleurode

Le premier geste à faire lorsque l'on s'aperçoit qu'une plante est attaquée est d'isoler la plante en question. Cela limite la dispersion des aleurodes sur les autres plantes.
Ensuite, procédez rapidement à un traitement curatif. Plus ce dernier est effectué tôt, plus il sera facile d'éradiquer l'infestation.

Les traitements curatifs biologiques sont simples et très efficaces.
Vous pouvez utiliser une simple eau savonneuse pour éradiquer les aleurodes (eau savon noir avec, éventuellement, un peu d'huile végétale).
Vaporisez ce mélange en insistant sur le revers des feuilles.
L'huile végétale a pour but d'enrober et d'étouffer les oeufs et les larves. Vous pouvez également la badigeonner (en petite quantité) directement sous les feuilles.
Le purin d'Ortie en pulvérisation donne également de très bons résultats.

Pour les plantes d'intérieur, comme l'aleurode n'aime ni l'humidité, ni la fraîcheur, vous pouvez mettre votre plante attaquée à l'extérieur. Cela découragera les aleurodes de s'y installer. Attention tout de même, certaines plantes ne supporteront pas un séjour en extérieur, à la fraîcheur.

Près des plantes infestées, vous pouvez également disposer des morceaux de carton enduits de glu ou de miel ou des rubans adhésifs jaunes (les aleurodes sont attirées par la couleur jaune et viendront s'y coller).
Cette méthode vous débarrassera des adultes mais pas des oeufs ni des larves. De plus, elle n'est efficace que lorsque l'infestation n'est pas importante.
Autre inconvénient: cette méthode risque de piéger également des insectes non nuisibles (coccinelles, abeilles).

Par , publié sur jardin-secrets.com le 12-09-2015

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise).