jardin-secrets.com

Feu bactérien : symptômes et traitement

Maladies & Ravageurs > Feu bactérien

Le feu bactérien est une maladie terrible qui touche principalement les arbres, les arbustes et les arbres fruitiers. Elle est causée par une bactérie appelée Erwinia amylovora.

C'est l'une des maladies les plus dangereuses. Un sujet touché peut mourir en seulement une saison. Le plus grave dans tout cela est qu'à ce jour, aucun traitement curatif efficace n'a été trouvé pour parer à cette maladie.
Toutefois, plusieurs actions préventives peuvent être mises en application pour éviter les attaques de feu bactérien.

Végétaux concernés par le feu bactérien

Comme nous le mentionnions, le feu bactérien touche principalement les arbres, les arbustes et les arbres fruitiers.
Concernant les espèces principalement touchées, on peut citer les Poiriers, les Cognassiers, les Pommiers, les Sorbiers, les Néfliers, les Aubépines, les Cotonéasters, les Pyracanthas et le Cognassier du Japon (Chaenomeles).

Au verger, ce sont surtout les plus touchés, en particulier certaines espèces sensibles. C'est le cas du Poirier 'Passe-crassane', extrêmement sensible au feu bactérien. Sa vente est même interdite en France car il est trop facilement vecteur du feu bactérien.

Symptômes et développement du feu bactérien

La bactérie causant la maladie du feu bactérien est propagée par les oiseaux, les insectes, le vent, la pluie ou des greffons et des outils contaminés.
La maladie se développe lorsque les températures sont élevées (à partir de 18°C) et que le temps est humide.
L'arbre est généralement infecté au printemps, au moment de la floraison. La bactérie pénètre en son sein par les fleurs. En hiver, la bactérie se cache dans les chancres des arbres et se réactive dès que la température se réchauffe.

Sur les feuilles, on observe des tâches brunes ou de couleur rouille le long de la nervure principale ou débutant de l'extérieur des feuilles et se propageant sur ces dernières. Les feuilles finissent par avoir un aspect brûlé.
Les boutons floraux sèche et deviennent bruns. Les jeunes pousses se recourbent.
La maladie s'étend rapidement à toute la branche qui peut mourir en seulement quelques jours si les conditions climatiques sont favorables au feu bactérien.
Par la suite, des chancres apparaissent sur l'arbre et produisent des gouttelettes visqueuses blanches ou brunes.

Contrairement à d'autres maladies, les parties atteintes (feuilles, boutons floraux, fruits, jeunes pousses...) semblent brûlées mais reste accrochées à l'arbre.

Lutter contre le feu bactérien

Comme précisé en début d'article, il n'existe pas de traitement curatif efficace contre le feu bactérien. Un traitement antibiotique contre cette maladie est utilisé aux États-Unis et dans d'autres pays. Ce traitement est interdit en France car il est trop risqué pour la santé publique.

La premier geste préventif à appliquer est de supprimer ou d'éloigner du verger (au moins 500 m) les espèces hôtes qui ne produisent pas de fruits prisés: Cotonéaster, Cognassier du Japon, Aubépine, Pyracantha, Sorbier, Néflier, Amélanchier, Alisier, Allouchier et Cormier.
De même, privilégiez l'implantation d'espèces résistantes au feu bactérien (certains Pommiers et Poiriers sont résistants).

Dès l'apparition des symptômes, supprimez toutes les parties atteintes en les coupant à, au moins, 10 cm en dessous des blessures. Brûlez au plus vite ces déchets et désinfectez vos outils.
Supprimez également les chancres qui peuvent être apparus sur le tronc et désinfectez-les (ce sont des nids à bactéries).

Les sujets les plus gravement atteints devront être arrachés et détruits au plus vite pour éviter la contamination.

Au printemps, faites des pulvérisations de purin de prêle ou de décoction d'argile. Cela permet parfois de freiner la maladie.

Et n'oubliez jamais la règle d'or du jardinier: toujours désinfecter ses outils après utilisation, que l'on ait travaillé sur un sujet malade ou non.

Par , publié sur jardin-secrets.com le 20-02-2016

Commentaires des internautes

(aucune inscription requise)

Ce site utilise des cookies