Mûrier noir / Mûre (Morus nigra)

Arbres, arbres fruitiers et arbustes > Mûrier noir

Mûrier noir
En résumé
  • Port: étalé
  • Hauteur: grande (8 à 12 m)
  • Feuillage: caduc
  • Exposition: ensoleillée / mi-ombragée
  • Floraison: printemps
  • Couleur: vert
  • Rusticité: très rustique (-20°C)
  • Difficulté: facile
  • Arbre fruitier: oui

Genre: Morus
Espèce: nigra
Famille: Moracées
Origine: Moyen-Orient, Asie centrale

Le Mûrier noir est un arbuste au tronc court, au port étalé et au feuillage caduc. D'une croissance lente, il peut atteindre une hauteur de 8 à 12 mètres.

Le saviez-vous ?

Le Mûrier noir produit des fruits comestibles avec lesquels on confectionne des gelées, des confitures, des sirops, des vins et des liqueurs.
Le jus de ses mûres était autrefois prescrit pour traiter les maux de gorge, la toux et les affections buccales.
On utilisait également son écorce comme vermifuge.

Culture et entretien du Mûrier noir

La plantation s'effectue en automne ou au printemps, en dehors des périodes de gel.
Le sol de votre jardin doit être bien drainé mais c'est la seule exigence du Mûrier noir.
L'exposition doit être ensoleillée ou mi-ombragée.
Il n'y a aucun entretien à prévoir. Le Mûrier noir est très rustique et tolère des températures hivernales de l'ordre de -20°C.
Il est préférable d'éviter de le tailler. Si cela devient nécessaire pour vous, évitez tout de même les tailles sévères.

Multiplication du Mûrier noir

Floraison du Mûrier noir

La floraison apparaît au printemps. Elle se compose de chatons verts cylindriques avec des fleurs minuscules.
Les fruits apparaissent ensuite. Ce sont des drupes rouge foncé voir noir à maturité (en fin d'été). Elles sont appréciées des oiseaux.

Autres espèces de Morus présentes sur le site:

Par-delà le jardinage

Au XVIIe siècle, Henri IV (1553-1610) doit faire un face à un problème économique soulevé par son conseiller Barthélemy de Laffemas (1545-1612): le coût prohibitif des étoffes en soie. La sériciculture n'existant pas en France, le royaume doit importer les étoffes et y laisse des millions chaque année.

Après plusieurs années d'expérimentation dans sa seigneurie, Olivier de Serres (1539-1619), père de l'agronomie, prétend maîtriser la sériciculture. Il convainc Henri IV de nationaliser la production. Le royaume plante alors 30.000 mûriers, l'arbre favori des vers à soie. Au final, l'opération est un immense succès et permet d'économiser une fortune.

Face à cela, les anglais ne restent pas de marbre, s'empressant de planter des milliers de mûriers pour faire comme les français. Malheureusement pour eux, ils plantent des mûriers noirs alors que le vers à soie n'aime que le mûrier blanc. Au final, l'opération est un échec honteux qui a coûté une fortune.

Photos du Mûrier noir (Morus nigra)

Photo 1Photo 2Photo 3Photo 4Photo 5Photo 6Photo 7Photo 8

Source des images: Wikimédia

Par , publié sur jardin-secrets.com le 04-11-2014

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise).