Boutique en ligne
Rosier ancien 'Blush Noisette' - Rosier Guillot

15.90 €Afficher
Kit de haie fruitière : 5 noisetiers variés

69.90 €Afficher
Noisetier commun

12.90 €Afficher

Faire son compost

L'abri de jardin idéal

Multiplication des végétaux

Connaître le sol de son jardin

Potager pour les nuls

Bien arroser son jardin

Faire ses purins de plantes

Installer une serre

Noisetier commun / Noisette (Corylus avellana)

Arbres, arbres fruitiers et arbustes > Noisetier commun

  1. Introduction
  2. Le saviez-vous ?
  3. Culture et entretien du Noisetier commun
  4. Multiplication du Noisetier commun
  5. Floraison du Noisetier commun

Infos jardinage

  • Port: buissonnant
  • Hauteur: moyenne (2 à 5 m)
  • Feuillage: caduc
  • Exposition: ensoleillée ou mi-ombragée
  • Floraison: été / hiver / printemps
  • Couleur: vert, rouge
  • Rusticité: très rustique (-30°C)
  • Difficulté: facile
  • Arbre fruitier: oui

Genre: Corylus
Espèce: avellana
Famille: Bétulacées
Origine: Europe, Asie mineure, Afrique du Nord

Le Noisetier commun est un arbuste fruitier au port buissonnant et au feuillage caduc. D'une croissance rapide, il atteint de 2 à 5 mètres de hauteur.
Attention, son pollen peut être allergène pour les personnes sensibles.
Le Noisetier commun commence à produire des fruits lorsqu'il est âgé d'au moins 4 ans. Sa pleine production se situe entre sa 8ème et sa 20ème année.

Le saviez-vous ?

Le genre comprend une dizaine d'espèces d'arbres et d'arbustes.
Le fruit du Noisetier commun, la noisette (ou aveline), est comestible. Il est riche en oligo-éléments, en vitamines et en matière grasse.
La noisette peut être consommée crue ou entrer dans la préparation de confiseries, pâtisseries, desserts, liqueurs etc...
On fabrique également une huile avec les noisettes. Parfumée, elle se consomme crue mais est également utilisée en parfumerie et en cosmétique.
Les feuilles du Noisetier commun étaient autrefois fumées à la place du tabac.

Culture et entretien du Noisetier commun

La plantation s'effectue en automne, en dehors des périodes de gel.
Le sol de votre jardin doit être de préférence calcaire et drainé mais le Noisetier commun s'acclimate de tous les types de sol.
L'exposition doit être ensoleillée ou mi-ombragée.
Il y a peu d'entretien à prévoir. Tous les trois ans, effectuez une taille de mise en forme pour qu'il garde de bonnes proportions.
Le Noisetier commun ne peut pas se féconder lui-même, il est donc préférable de planter différentes variétés à proximité.
Il est très rustique et tolère des températures hivernales de l'ordre de -30°C.

Multiplication du Noisetier commun

Floraison du Noisetier commun

Les chatons mâles retombants apparaissent en été et fleurissent en hiver. Les fleurs femelles rouges apparaissent de la fin de l'hiver jusqu'au début du printemps.
Les noisettes arrivent à maturité en septembre / octobre.

Autres espèces de Corylus présentes sur le site:

Photos du Noisetier commun (Corylus avellana)

Photo 1Photo 2Photo 3Photo 4Photo 5Photo 6Photo 7Photo 8+64Photo 9Photo 10Photo 11Photo 12Photo 13Photo 14Photo 15Photo 16Photo 17Photo 18Photo 19Photo 20Photo 21Photo 22Photo 23Photo 24Photo 25Photo 26Photo 27Photo 28Photo 29Photo 30Photo 31Photo 32Photo 33Photo 34Photo 35Photo 36Photo 37Photo 38Photo 39Photo 40Photo 41Photo 42Photo 43Photo 44Photo 45Photo 46Photo 47Photo 48Photo 49Photo 50Photo 51Photo 52Photo 53Photo 54Photo 55Photo 56Photo 57Photo 58Photo 59Photo 60Photo 61Photo 62Photo 63Photo 64Photo 65Photo 66Photo 67Photo 68Photo 69Photo 70Photo 71Photo 72

Source des images: Wikimédia

Par-delà le jardinage

En 1946, un italien crée les tablettes de "Giandujot", savant mélange de noisettes, lait en poudre, sucre, huile et une petite pincée de cacao. Ce n'est pas vraiment du chocolat mais ça y ressemble, et c'est le but, le cacao étant alors une denrée rare.

Les mamans italiennes sont en tout cas conquises, elles s'arrachent les tablettes pour les goûters de leurs enfants qui n'y voient que du feu. Le succès est tel que la production du Giandujot passe au stade industriel la même année.

Durant l'été caniculaire de 1949, les chambres froides ne parviennent pas à conserver le Giandujot qui se met à fondre. Plan B, le mélange est mis dans des pots et est baptisé "Gianduja". Le succès est phénoménal. En 1951, Gianduja devient Supercrema, puis Tartinoise en 1963 et finalement Nutella en 1964.

Commentaires des internautes

Cliquer ici pour publier un commentaire (aucune inscription requise).

On a essayé pour vous
Amaryllis Waxz - Bakker
Annonceur
Arbres, arbres fruitiers et arbustes
  • Cyprès de Leyland 'Castlewellan'
  • Arbre aux mouchoirs 'Vilmoriniana'
  • Chitalpa de Tashkent 'Pink Dawn'
Bonsaïs
  • Carmona
  • Troène de Chine
  • Arbre aux quarante écus
Cactées et plantes grasses
  • Stenocactus vaupelianus
  • Pleiospilos compactus
  • Pachypode du révérend Baron
Plantes à massif
  • Trèfle blanc
  • Verveine nodiflore
  • Héliotrope d'hiver
Plantes carnivores
  • Droséra venusta
  • Droséra spatulata
  • Droséra scorpioides
Plantes vertes et fleuries
  • Xanthosoma violacé
  • Vriesia carinata
  • Tillandsia brachycaulos
Potager
  • Haricot d'Espagne
  • Chou romanesco
  • Piment Jalapeno
Rosiers
  • Rosier 'Berliner Luft'
  • Rosier 'Altissimo'
  • Rosier 'Alfred Sisley'