jardin-secrets.com

Piéride du chou : dégâts et traitement

Maladies & Ravageurs > Piéride du chou

La piéride du chou touche, comme sont nom l'indique, les choux mais aussi les plantes crucifères.
Adulte, la piéride du chou est un papillon diurne blanc, très courant. Il est inoffensif pour les cultures et est même un bon allié au jardin. Il butine les fleurs et participe ainsi à la pollinisation.
Mais avant le stade adulte, il y a sa chenille. Cette dernière est une grande vorace et fait des trous dans les feuilles de vos choux pour se nourrir.

Végétaux préférés de la piéride du chou

Comme nous l'avons cité plus haut, la piéride du chou s'attaque principalement aux choux. On peut également la retrouver sur toutes les plantes crucifères, cultivées ou non. Sa préférence se limitant généralement aux plantes de la famille des Brassicacées.
Il arrive que les Capucines soient sujettes à ses attaques.

Développement et dégâts de la piéride du chou

La fin du printemps annonce l'arrivée des premières chenilles. La piéride du chou adulte vole de mars à novembre. Deux à quatre générations se succèdent ainsi tout l'été.
Elle pond ses oeufs au revers des feuilles entre mai et juin. Les chenilles naissent au bout de 5 à 10 jours et prennent vite une couleur verte tout en s'attaquant aux feuilles de la plante.
Au fur et à mesure du temps, les chenilles se couvrent de poils et prennent une couleur vert/jaune tachetée de noir.
À la fin de leur développement, elles quittent la plante hôte pour se transformer en chrysalide. Un papillon en sortira environ deux semaines plus tard.
Les autres générations se succéderont tout l'été sur le même cycle: ponte, chenille, chrysalide, papillon.
À la fin de l'été, les dernières chenilles passeront l'automne et l'hiver à l'état de chrysalide.

Lorsqu'elles sont peu nombreuses, les chenilles provoquent peu de dégâts. On observera juste quelques trous sur les feuilles. Par contre, elles rejoignent le coeur de la plante. Leurs excréments s'accumulent alors entre les feuilles, ce qui peut rendre ces dernières impropres à la consommation.
Si une véritable colonie a envahi votre potager, elles sont capables à elles seules de ne laisser qu'un squelette à la place d'un beau pied de chou car elles ne mangent pas les nervures des feuilles.

Lutter contre la piéride du chou

Comme moyen préventif, il est avant tout conseillé de surveiller régulièrement le revers des feuilles de vos choux. Si vous voyez des oeufs, n'hésitez pas à les écraser. De même, s'il vous arrive de tomber nez à nez avec des chenilles, ramassez-les et détruisez-les (elles sont inoffensives pour l'homme).

Utilisez des plantes compagnes, certaines ont la réputation d'éloigner la piéride du chou. C'est le cas des tomates, du céleri et des plantes aromatiques comme le thym, la menthe, la sauge, le romarin et la verveine. En les plantant près de vos choux, vous offrez à ces derniers une protection efficace et naturelle.
Évitez la proximité des capcucines qui peuvent également être l'hôte de la piéride du chou.

En curatif, le meilleur moyen (hormis le ramassage des chenilles) est de pulvériser du Bacillus thuringiensis (Bt). Cette bactérie est mortelle pour les chenilles mais également pour de nombreux autres insectes. C'est un moyen de lutte biologique. Vous le trouverez en vente sur internet et dans les jardineries.
Des infusions de tanaisie, d'absinthe, de verveine ou de pyrèthre peuvent également être efficaces en traitement préventif ou curatif.

Par , publié sur jardin-secrets.com le 18-07-2015

Commentaires des internautes

(aucune inscription requise)

Recommander des méthodes de destruction de papillons à notre époque est une aberration. Les solutions dites “biologiques” parce que d’origine naturelle restent des insecticides. Appelons un “chat” un “chat” !
Amis jardiniers cultivons autrement, nous vivrons mieux !!!
Jardinier en colère | 01-01-2019 à 17:34:01 |

Ce site utilise des cookies